Passer au contenu principal

Elena Montesinos convie cent talents à faire rimer art avec dollar

Durant deux semaines, des performances axées sur le pouvoir et l’argent donneront vie aux vitrines de Halle Nord. Vernissage le jeudi 7 juin.

Le fanzine s’inspirera de «Fortuna» d’Elena Montesinos.
Le fanzine s’inspirera de «Fortuna» d’Elena Montesinos.
TMF

Dès le jeudi 7 juin, il y aura comme une ambiance de peep-show en l’Île. Les hautes vitrines de Halle Nord seront investies par une centaine d’artistes qui proposeront des créations autour du pouvoir et de l’argent, dans toutes leurs représentations. Venus de disciplines très variées, ils ont répondu à l’invitation d’Elena Montesinos, lauréate du concours Act-Art 2018. Baptisée UNION TMF 24/7 – incluant l’acronyme de The Montesinos Foundation –, cette ébouriffante manifestation mélangera, deux semaines durant et 24 heures sur 24, les pratiques, les générations, les genres et les talents pour interroger les thèmes de prédilection de la fougueuse plasticienne genevoise.

«Le concept est d’habiter cet endroit, comme un écrin dans lequel tous peuvent s’exprimer, sans concurrence, explique celle qui se définit comme une «agitatrice culturelle». Avec pour dénominateur commun mon travail et ses fondements.» Performeurs, peintres, illustrateurs, musiciens, DJ ou graffeurs ont reçu carte blanche pour broder sur le thème, avec deux impératifs ne souffrant aucune dérogation: respecter le code couleur du dollar (noir, blanc, vert, gris) et se produire uniquement dans les vitrines, les spectateurs, eux, demeurant à l’extérieur.

Jeudi soir, le vernissage donnera un réjouissant avant-goût du programme. Le binôme créateur Basile et Bertrand laveront les fenêtres, «au service de la transparence», tandis que Greta Gratos, divine sultane des nuits genevoises, fera une apparition, lookée total fric. Le duo déjanté d’Hyperculte, quant à lui, ébranlera les fenêtres avec sa musique d’après l’apocalypse. Ensuite, surprises tous les jours à tous les étages. Le planning s’élaborera au fur et à mesure et sera affiché sur un écran informatif.

Ragots sur canapé

On sait déjà que vendredi 8 juin, Philippe D. Eliopoulos lira des extraits du marquis de Sade à son chat en hommage à Joseph Beuys et que Sonia Rickli performera. Le «street-artist» Ygrek réinterprétera des pièces d’Elena, le lendemain, avant que, dimanche, un atelier de coloriage de billets ne s’ouvre aux enfants et que Zoé Cappon et Julien Chaix, par ailleurs codirecteurs du Théâtricul, ne ragotent sec, assis sur un grand canapé. Plus tard, on verra notamment Séverin Guelpa fondre l’étain pour en faire des deniers et l’artiste Vidya Gastaldon portraire les gens à travers la vitre.

Ce marathon artistique accouchera d’un «objet-fanzine» sous forme de liasse de billets de banque réalisés par chacun des invités et mis sous enveloppe «comme un bakchich». À l’instar de certaines œuvres conçues durant l’exposition, il sera mis en vente le samedi 23 juin, date du finissage. «En fait, c’est comme une rétrospective que je m’offre avec mes potes», résume une Elena Montesinos bouillonnante, qui n’exclut pas de réaliser un vieux rêve: se déguiser en pièce de monnaie.

UNION TMF 24/7 Vernissage le jeudi 7 juin à 18 h. Exposition jusqu’au 23 juin à Halle Nord, 1, place de l’Île. Informations et inscriptions: contact@halle-nord.ch et www.halle-nord.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.