Douce nuit genevoise pour la Grand-Mère et la Petite Géante

La saga des Géants Le coucher des deux titans de bois et d'acier sur la plaine de Plainpalais a ému les milliers de personnes venues y assister.

Fatiguée, la grand-mère est venue piquer un petit roupillon sur la plaine de Plainpalais.

Fatiguée, la grand-mère est venue piquer un petit roupillon sur la plaine de Plainpalais. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dès 19 heures, elles sont attendues de pied ferme par la foule. A la buvette de la plaine de Plainpalais, on ne parle que de ça: deux Géantes arpentent Genève depuis le matin et, fatiguées, elles vont venir piquer un petit roupillon ici même, à deux pas du skatepark recouvert de bois et animé par ZUP.

Pas question toutefois pour elles de glisser sur le ciment des bowls. Solidement arrimées à leurs grils, grues et camions respectifs, l'aïeule et sa pupille remontent sans heurt la rue de l'Ecole de Médecine, l'une derrière l'autre, la jeune derrière la vieille comme il se doit. Leurs visages sont si empreints d'humanité qu'on se surprend à y chercher des marques de fatigue à l'issue de cette longue journée.

Les Lilliputiens, eux, doivent être épuisés. Les serviteurs de la Petite Géante se démènent malgré l'heure avancée pour donner à l'espiègle jeune personne une démarche alerte et des gestes vifs. La Grand Maman, plus calme comme à son habitude, se lève toutefois de sa chaise roulante pour serrer la fillette sur son large coeur. Une brise d'émotion traverse le public. Les Lilliputiens deux à deux s'enlacent pour un slow tendre et burlesque à la fois, évitant à leurs gros godillots noirs de s'entrechoquer.

Plaid à carreaux et couette bleu royal

La Vieille Dame baille. Il est temps de se mettre au lit. Pendant les manoeuvres qui, même si elles sont réglées comme du papier à musique par la Compagnie Royal de Luxe, sont complexes et pourraient vite tourner au drame, l'attention du public est happé par un singulier rallye: des voitures se chevauchant, empilées l'une sur l'autre, transportent des batteurs de tambours qui s'en donnent à coeur joie. Des fumées rampent au sol.

La Petite Géante allonge ses membres épuisés par les activités de sa journée genevoise sur un lit de fer forgé. Les Lilliputiens à son service lui retirent sa robe verte et la laissent en nuisette rose pâle. Sous sa tête, un coussin de plumes. Sur son corps détendu ils étirent un édredon bleu royal bien épais. Au pied du divan paressent deux "petites" sandales. Elles attendent sagement 10 heures samedi matin pour reprendre de l'exercice.

Léger ronflement

La Grand Mère, elle, traverse la nuit sur sa chaise roulante, dont on se borne à incliner légèrement le dossier pour plus de confort. Un gigantesque plaid à carreaux est déployé sur ses jambes par les Lilliputiens, soucieux de ménager ses rhumatismes. Elle ferme délicatement ses gros yeux doux. Sa bouche édentée s'entrouvre et laisse échapper un délicat ronflotement. Demain est un autre jour. (TDG)

Créé: 29.09.2017, 22h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Russiagate: y a-il eu collusion entre Trump et Poutine?
Plus...