Dominique Catton et Michael Jarrell au palmarès de la Fondation Leenaards

PrixDeux Genevois et la plasticienne saint-galloise Silvie Defraoui recevront chacun 30 000 francs, les huit boursiers 50 000 francs chacun.

Dominique Catton et Michael Jarrell.

Dominique Catton et Michael Jarrell. Image: Fondation Leenards

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Deux personnalités genevoises sont parmi les lauréats 2017 de la Fondation Leenaards: le comédien et metteur en scène Dominique Catton (75 ans), et le compositeur Michael Jarrell (58 ans).

Directeur du Théâtre Am Stram Gram depuis sa création en 1974 jusqu’en 2012, Dominique Catton y a réglé une vingtaine de mises en scène, parmi lesquelles celle des Bijoux de la Castafiore d’Hergé, en 2001, grand succès public joué en tournée et repris à Genève.

Le rôle du jeune reporter Tintin était tenu par Jean Liermier. Le directeur du Théâtre de Carouge a justement rejoint le jury de la Fondation Leenhaards pour ce palmarès 2017. Dominique Catton a depuis 2005 à son actif l’Anneau Hans-Reinhart, décerné par la Société suisse du théâtre.

Michael Jarrell a lui aussi une belle et déjà longue carrière derrière lui, accomplie en Suisse et à Vienne, où il enseigne la composition depuis 1993 l’Académie de musique et des arts du spectacle. On citera son «opéra sans chanteurs», Cassandre, créé en 1994 au Théâtre du Châtelet à Paris, avec Marthe Keller, et plus récemment son Galilée, créé en 2006 au Grand Théâtre de Genève.

La troisième lauréate est la plasticienne Silvie Defraoui (81 ans), bien connue à Genève pour y avoir enseigné à l’Ecole supérieure d’art visuel (ESAV) de 1974 à 1998. L’une de ses œuvres récentes est visible sur le sol de trois stations du tram à Lancy.

Les trois lauréats «contribuent chacun à leur manière à la dynamique culturelle de l’arc lémanique, et bien au-delà…», selon la définition arrêtée par la Fondation Leenhaards. Chacun recevra la somme de 30 000 francs, lors d’une cérémonie publique sur réservation, prévue le mardi 19 septembre à 17 h au Théâtre du Jorat à Mézières (www.leenaards.ch).

Les Bourses d’encouragement, d’une valeur de 50 000 francs chacune, iront cette fois-ci à huit artistes en début de carrière. Ce sont les plasticiens Adrien Chevalley (30 ans) et Maya Rochat (32 ans), le peintre Frédéric Gabioud (27 ans), l’auteure Elisa Shua Dusapin (25 ans), le comédien Raphaël Vachoux (26 ans), le pianiste Jansen Ryser (23 ans), la clarinettiste Martina Morello (25 ans) et le percussionniste Serge Vuille (à ne pas confondre avec le pianiste lausannois quinquagénaire).

Mort à Lausanne en 1995, l’industriel d’origine belge Antoine Leenaards a laissé sa fortune à la fondation créée avec sa femme en 1980, en mémoire de leur fils unique récemment décédé. C’est dans cet important patrimoine que l’argent des Prix et des Bourses Leenaards est puisé chaque année. (TDG)

Créé: 12.09.2017, 17h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...