Passer au contenu principal

Le djihadisme entre en scène

Avec «La Route du Levant», Dominique Ziegler élève le débat autour d’un sujet d’actualité.

Dans un commissariat de banlieue, le «Flic» (Olivier Lafrance) et le «Jeune» (Ludovic Payet) se livrent un duel idéologique.?
Dans un commissariat de banlieue, le «Flic» (Olivier Lafrance) et le «Jeune» (Ludovic Payet) se livrent un duel idéologique.?
ALEX KURTH

Un local de police miteux. Murs décrépits, échos mats, éclairage impersonnel, table et chaises sans âge: aucun confort n’est à prévoir pour l’interrogatoire à venir. Assis, les baskets emmêlées dans sa djellaba, un jeune Français dont la barbe fournie indique une conversion à l’islam déjà éprouvée. Noyées dans son accent de banlieue parisienne, quelques expressions apprises de l’arabe. En face de lui, tantôt menaçant, tantôt louvoyant, un policier républicain chargé de démanteler le réseau islamiste suspecté. Entre les deux hommes, la lumière blanche d’un ordinateur, allusion anonyme aux pouvoirs planétaires du Web qui invitent à prendre La Route du Levant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.