Passer au contenu principal

Les curieux d’histoire ont tout samedi pour se rassasier de savoir

Histoire et Cité propose une dernière journée de découvertes intellectuelles sur le thème des libertés à Uni Dufour et autres lieux.

Les principaux acteurs de la série «Masters of Sex».
Les principaux acteurs de la série «Masters of Sex».
DR

Dernière ligne droite aujourd’hui pour le pléthorique festival universitaire consacré à l’histoire. Pléthorique, certes, mais après tout pourquoi pas, puisqu’il y en a pour tous les goûts. D’abord un saut s’impose à la Librairie historique, qui sera ouverte de 10 à 20 h au rez-de-chaussée d’Uni Dufour, en collaboration avec Payot. Ce grand comptoir du livre accueille des centaines d’ouvrages et quelques auteurs invités. Notamment Iris Brey, une journaliste dont le livre Sex and the Series, paru en 2016 chez Soap Editions, explore la sexualité féminine à travers le prisme des séries télévisées. Elle participera, de 16 h 30 à 18 h, à une table ronde sur cette «lente libération des femmes», de Ma sorcière bien aimée aux séries du XXIe siècle. La liberté sert de fil rouge à la programmation. On la retrouve dans le titre de la table ronde «Etre libre sous le voile?» qui réunira Bruno-Nassim Aboudrar, professeur à la Sorbonne, Leila El Bachiri, spécialiste de l’Islam au féminin, et Irène Maffi, professeure à l’UNIL, de 15 h 30 à 17 h dans la salle U408 d’Uni Dufour.

«Rester libre en détention», tel est le défi qu’a dû relever Soha Béchara, militante de la résistance libanaise détenue pendant dix ans, dont six en isolement. Cette ardente quinquagénaire s’entretiendra de 15 h 30 à 17 h, dans la salle U300 d’Uni Dufour, avec la journaliste Anne-Frédérique Widmann et l’ancien délégué du CICR Jean-François Berger. Tout dire de l’esclave Spartacus, et situer son empreinte entre le mythe et l’histoire, voilà la tâche qui incombera au maître de conférences nîmois Eric Teyssier, grand spécialiste de l’histoire des gladiateurs. Sa conférence aura lieu de 16 à 17 h dans la salle U159 d’Uni Dufour.

Pour celles et ceux qui préfèrent aborder l’histoire par le biais du cinéma, des projections gratuites sont annoncées au Cinerama Empire, 72-74, rue de Carouge, et à l’Auditorium Arditi. Dans la première salle, on verra à 17 h le film réalisé en 2017 par Hansjürg Zumstein sur la grève générale en Suisse en 1918, puis à 20 h Punishment Park de Peter Watkins (1971), sur l’hostilité des Américains à la guerre du Vietnam. La conférence de clôture d’Histoire et Cité aura lieu de 17 h 30 à 19 h dans la salle U300 d’Uni Dufour. Le musicologue tessinois Brenno Boccadoro et The Fat Boys Ragtime Band illustreront le sujet «Le ragtime et la propagande militaire pendant la Première Guerre mondiale».

Rens. https://histoire-cite.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.