Transformer un chantier en œuvre d’art

Décryptage d'une oeuvreLe collectif 1m83 offre à de jeunes artistes la possibilité d'exposer sur les bâches d'immeubles en travaux. Premier exemple avec le photographe Guillaume Perret.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sa haute silhouette moderniste avait besoin d’un sérieux rafraîchissement. Depuis le 15 août, la Tour de Rive, érigée en 1936 par l’architecte genevois Marc-Joseph Saugey au numéro 14 du boulevard Helvétique, panse ses flancs décatis sous les échafaudages. Mais on remarque à peine la froide structure tubulaire: deux visages affichent un sourire ensoleillé sur les 365 m2 de bâches de chantier qui voilent l’auguste bâtisse.

C’est au photographe neuchâtelois Guillaume Perret que l’on doit ce colossal duo de portraits radieux et au collectif 1m83 l’idée originale de masquer la laideur de travaux de rénovation par une œuvre d’art. «J’avais réalisé ces deux images pour un projet de photos sur panneaux solaires à Neuchâtel, explique Guillaume Perret, par ailleurs cofondateur de l’agence Lundi13 et lauréat d’un Swiss Press Photo en 2018. Elles ont donc été pensées pour apparaître sur un bâtiment. Je souhaitais qu’elles traduisent l’énergie, l’abandon, l’émotion.»

Intitulée «Trait d’union», la création met en scène deux personnages qu’apparemment tout sépare. Un vieil homme espiègle, tout en poils rebelles, dirige sereinement sa figure vénérable vers l’avenir – la rade et le centre-ville –, tandis qu’une fillette, sourire juvénile et nez fripon, offre une frimousse pleine de promesses au passé – la cathédrale Saint-Pierre. Leurs attitude et expression les relient cependant: «Je leur ai dit de fermer les yeux et de s’imaginer qu’ils profitent des premiers rayons du soleil printanier, appuyés contre un mur», raconte le photographe. Comme suspendus hors du temps, loin de la frénésie du monde, le sage et l’enfant octroient un moment de tendresse et de poésie au passant, drapant la sévérité du métal et du béton de leur monumentale humanité.

Rendu possible par le soutien de la régie et du propriétaire de l’immeuble, le concept de 1m83 est appelé à se développer ailleurs. Il vise à rendre l’art accessible, tout en permettant aux jeunes talents d’exposer au cœur de la ville.

Informations: www.1m83.ch (TDG)

Créé: 06.09.2018, 16h37

Gigantisme

Montrer des photos d’un tel gabarit est fort rare. Les toiles mesurent environ 17 mètres par 10 et pèsent ensemble 120 kilos. Leur dimension suscite l’intérêt et permet une compréhension rapide de l’œuvre.

Outil

À format atypique, appareil hors norme. Le photographe a modifié un vieux Rolleiflex en soudant à l’intérieur un capteur numérique ultra-haute résolution: «Les anciennes lentilles, très douces, offrent un rendu formidable de la peau.»

Clarté

Les yeux clos, les modèles semblent littéralement baignés de soleil. Pour créer cette ambiance, Guillaume Perret a imaginé un dispositif de lumière particulier. Placé juste au-dessus des sujets, un spot de cinéma les éblouit et dispense une sensation physique de chaleur. La clarté du studio connecte ainsi les personnages à leur énergie intérieure.

Contrastes

«Trait d’union» joue subtilement avec la cohabitation des contraires. L’œuvre tisse un pont entre les générations, l’ancien et le futur, l’être et le bâti, la poésie et l’austérité. Ces tensions sont soulignées par la similitude d’expression des visages.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...