Philippe Cramer signe des pièces pour Hermès

Tribune des ArtsAu nombre de trois, les créations s’inscrivent dans la collection «Petit h» de la maison, réalisée à partir de matériaux inutilisés par la marque.

Proposées depuis septembre dans la boutique parisienne d’Hermès, rue de Sèvres, les créations du designer genevois feront également l’objet d’une vente à Hong Kong.

Proposées depuis septembre dans la boutique parisienne d’Hermès, rue de Sèvres, les créations du designer genevois feront également l’objet d’une vente à Hong Kong. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La nouvelle a de quoi réjouir, pourtant Philippe Cramer reste relativement discret là-dessus. Depuis sa fondation en 2010, c’est la première fois que le «Petit h» d’Hermès — collection réalisée à partir des rebuts de la grande maison — fait appel à un designer genevois. La collaboration avec des étudiants de la Haute école d’art et de design - Genève (HEAD) et de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) de 2016, mise à part.

C’est d’ailleurs à ce moment précis que tout avait commencé pour le Genevois. Fondatrice de «Petit h», Pascale Mussard était alors de passage à Genève, afin d’inaugurer l’exposition des nouvelles créations de son laboratoire d’idées dans la boutique genevoise de la marque. «Pascale connaissait mon travail depuis un moment déjà. Elle est passée à la galerie et m’a tout de suite proposé de visiter les ateliers à Paris. C’est elle qui m’a mis en avant et insisté pour que je rejoigne l’équipe de designers de Petit h», se souvient Philippe Cramer.

Caverne d’Ali Baba

Chose promise, chose due. Peu après, le designer est invité à visiter les ateliers de «Petit h», situés à quelques encablures de Paris, à Pantin. Là, une quinzaine d’artisans rivalise d’ingéniosité pour donner une deuxième vie aux chutes de cuirs et de tissus, comme aux pièces présentant de minimes défauts et ne pouvant être intégrées dans la production traditionnelle d’Hermès.

Hermès 2018

Depuis 2010, ces matériaux sont récupérés dans les différents ateliers de la maison et réunis dans ce laboratoire expérimental de Pantin. «C’est une énorme caverne d’Ali Baba remplie de matières les unes plus belles que les autres», s’exclame le créateur genevois. «On y trouve aussi des pièces métalliques, des loquets, des boucles de ceintures, des pailles, des cordons magnifiques, des sangles pour l’équitation, sans oublier des pièces de cristal et des porcelaines.» Tel un enfant dans un magasin de jouets, le designer se laisse alors absorber par cet entrelacs de matières, donnant libre cours à la créativité. «C’était assez inhabituel, car c’était la première fois que je travaillais de cette manière, en partant du matériau.»

L’excellence de l’artisanat

Après plusieurs aller-retours entre Paris et Genève, Philippe Cramer soumet alors plusieurs dessins à Pascale Mussard — remplacée depuis à la direction artistique de «Petit h» par Godefroy de Virieu —, dont trois ont pour le moment été retenus. Le premier, un vide-poche, est réalisé uniquement à partir de chutes de cuir, dont la tranche, jaune canari, fut travaillée de la même manière que les sacs iconiques de la maison. Création à laquelle s’ajoutent deux miroirs, l’un s’inspirant de la forme d’une cible, l’autre intitulé tout simplement «Miroir suspendu».

Hermès 2018

Si le Genevois signe le dessin, la réalisation est, quant à elle, entièrement confiée aux artisans de Petit h. «Chacun amène son savoir-faire, tout en restant ouvert à la discussion et aux challenges que l’on amène. J’ai appris tellement de choses sur le travail du cuir, c’était génial!», s’enthousiasme-t-il. Proposées depuis septembre dans la boutique parisienne d’Hermès, les créations de Philippe Cramer feront l’objet d’une vente nomade, du 17 novembre au 9 décembre à Hong Kong, aux côtés de pièces d’autres créateurs. Une manière de faire connaître l’engagement d’Hermès, ainsi que la collection «Petit h», à travers le monde!

Plus sur la collection Petit h sur www.hermes.com

(TDG)

Créé: 02.11.2018, 09h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maintien de Maudet: le PLR convoque une assemblée extraordinaire
Plus...