Les enfants auront bientôt leur musée

ProjetLe PAV et les Cherpines ambitionnent d’accueillir le concept AMusEn. Trois communes sont intéressées. Reste la question du financement.

Un hôpital à hauteur d’enfant, voilà l’une des animations proposées par le Children’s Museum of Sonoma County.

Un hôpital à hauteur d’enfant, voilà l’une des animations proposées par le Children’s Museum of Sonoma County. Image: AMUSEN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Créer à Genève un musée didactique pour les enfants, c’est le but de l’association AMusEn. Lancé officiellement l’été dernier, le projet vise la création d’un espace de 1000 m2 d’expositions destinées essentiellement aux petits de 2 à 12 ans. Son thème? La Suisse. «Nous avons fait le constat qu’il existait très peu d’offres muséales pour ce public en Suisse romande, alors que ce type d’institution existe dans de nombreuses villes et fonctionne du tonnerre», indique Nicolas Huber, à l’origine de cette nouveauté. Si le projet, mené par une association constituée d’une trentaine de personnes et d’un comité de soutien, est en gestation depuis plusieurs mois, il vient de franchir un pas supplémentaire en suscitant l’intérêt de plusieurs communes disposées à lui trouver un lieu où s’installer.

Deux sites d’exception

Plan-les-Ouates et Confignon sont les premières municipalités à s’être montrées intéressées. Elles étudient actuellement la mise à disposition d’un terrain dans le futur quartier des Cherpines. «Nous sommes une ville très active pour les enfants et avons le souci d’amener aux petits des possibilités de découvertes», confirme le conseiller administratif en charge de la Culture à Plan-les-Ouates, Xavier Magnin. «Ce projet entre tout à fait dans le cadre de notre politique en la matière et il répond à un réel besoin dans la région. Le fait qu’il ne soit pas uniquement ludique, mais également didactique, et qu’il ait notre pays pour thématique nous a particulièrement plu.» Il ajoute que la Commune ne s’engage pas pour autant à financer la construction ou le fonctionnement de l’institution.

Du côté de Confignon, Élisabeth Gabus-Thorens confirme travailler de concert avec Plan-les-Ouates afin que ce musée voie le jour aux Cherpines: «C’est un projet très intéressant, qui compléterait tout à fait favorablement les structures déjà existantes pour les enfants, qui sont tout de même en nombre assez réduit à Genève.»

Les deux communes en charge de l’aménagement du futur quartier ne sont pas les seules à adhérer au projet. À quelques kilomètres de là, la Ville de Lancy souhaite également héberger ce musée sur son territoire. «Ce type d’institution serait idéal dans un grand quartier comme le PAV, où il est essentiel de développer des activités culturelles et sportives», souligne le conseiller administratif en charge de la Culture, Stéphane Lorenzini. Si la Commune de Lancy ne prévoit pas non plus d’investir directement dans cette future institution, elle s’est attelée à faire le lien entre les responsables du musée et d’autres projets prévus dans le futur quartier. Avec succès, puisque AMusEn vient de se voir proposer un espace au cœur du PAV.

L’association doit maintenant faire un choix entre les deux futurs quartiers. «Nous sommes très heureux de voir que notre projet suscite l’intérêt, se réjouit Nicolas Huber. Mais il est difficile de départager les deux options car elles sont très différentes. Nous prendrons position ce printemps, afin de pouvoir aller de l’avant.»

Financement à trouver

Une première étape a donc été franchie pour AMusEn. Reste maintenant à trouver le financement… Car ce projet a un coût, et pas des moindres. Le président de l’association estime à huit millions de francs le montant nécessaire à la création de cette institution. Une somme qu’il espère recevoir de donateurs, fondations et mécènes. «Il s’agit là des coûts de construction et de l’achat des équipements», précise l’initiateur du projet, qui vise 28 000 visiteurs par année et espère pouvoir proposer un prix inférieur à 10 francs. «Cela nous permettra de couvrir la majorité des charges. Il nous faudra tout de même encore trouver une institution ou des donateurs disposés à financer le reste des frais annuels de fonctionnement.» Les recherches de fonds démarreront une fois l’emplacement décidé.

Le chemin est donc encore long avant que les enfants puissent traverser des tunnels alpins, travailler à la réception d’un grand hôtel ou encore découvrir les sonorités des différentes cloches suisses. D’autant plus que les bâtiments qui pourraient accueillir le musée, que ce soit aux Cherpines ou au PAV, ne devraient pas être édifiés avant quatre à cinq ans…

Informations sur www.amusen.ch

(TDG)

Créé: 07.03.2018, 10h32

Projets en Suisse romande et en France voisine



L’association AmusEn n’est pas la seule à croire au potentiel d’un musée dédié aux enfants. Deux autres mégaprojets sont en cours d’élaboration dans la région.

Le premier devrait ouvrir ses portes en avril 2019. Il s’agit de la nouvelle succursale de Kindercity à Yverdon. Après celle de Zurich, qui compte plus de 200 000 visiteurs par année, cette structure dédiée aux sciences s’étendra sur 3000 m2 et sera destinée aux enfants de 0 à 14 ans. Un étage sera également dédié aux adolescents et adultes. Ses responsables se disent confiants quant au succès de cette succursale. «Il existe une réelle demande en Suisse romande pour ce type de structure, glisse Anne Haspel, en charge du projet yverdonnois. Nous tablons sur 100 000 à 110 000 entrées par année.»

Au-delà de la frontière, l’intérêt pour un musée à destination du jeune public est également de mise. Deux institutions parisiennes de renommée en matière pédagogique, la Cité des sciences et le Palais de la découverte, associées sous le nom d’Universcience, ont imaginé un espace pour enfants ayant pour thème la réalité virtuelle. Il est destiné à vulgariser la recherche sur les neurosciences. Ce centre de 2200 m2 devrait voir le jour d’ici à 2022 dans la zone commerciale de Ferney-Voltaire. À terme, pas moins de 180 000 visiteurs annuels y sont attendus. C.Z.B.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...