La marionnette d’Ella Maillart fait découvrir le Musée d’ethnographie aux petits

ReportageA travers une pièce sur la célèbre exploratrice, l’institution raconte les objets qu’elle expose.

Dans un théâtre à l’ancienne, la comédienne Floriane Facchini a raconté les aventures d’Ella Maillart autour du monde.?

Dans un théâtre à l’ancienne, la comédienne Floriane Facchini a raconté les aventures d’Ella Maillart autour du monde.? Image: © Olivier Vogelsang / Tamedia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On va faire ensemble un voyage autour des cinq continents. Ça vous dit?» En ce samedi après-midi, Floriane Facchini accueille une vingtaine d’enfants au Musée d’ethnographie. La comédienne a installé dans l’atelier un magnifique théâtre bricolé à l’ancienne, en bois et en carton ondulé.

Mais avant que le rideau ne se lève, Floriane Facchini parle aux petits du lieu dans lequel ils se trouvent. «Au sous-sol, il y a plus de 1200 objets qui n’attendent que vos yeux! s’enthousiasme-t-elle. Il suffit de s’approcher pour entendre leur histoire. Souvent, ce sont des exploratrices ou des explorateurs qui les ont amenés jusqu’ici. Comme Ella!»

Une marionnette articulée apparaît alors, figurant une Ella Maillart petite fille. La comédienne raconte à sa manière la vie de cette Genevoise qui a parcouru le monde. A quel point elle adorait les histoires de Jules Verne. Comment elle s’est rendue au Musée d’ethnographie avec sa classe. Et comment elle est tombée en arrêt devant le globe ayant appartenu à Alfred Bertrand, autre grand explorateur genevois.

De là, Ella va se rendre sur les cinq continents, vivant à chaque fois une aventure différente. Elle va rencontrer le jeune samouraï qui a réussi à capturer le dragon rouge. Avec un jeune Inuit, elle échappera aux griffes d’un hibou magique, hypnotiseur d’enfants. Et ainsi de suite.

Tout au long de son récit, ponctué de musique et de bruitages, Floriane Facchini fait participer les spectateurs. Ils doivent souffler sur les décors pour les changer. Imiter le bruit de la porte. Dire la formule magique pour faire disparaître du sel. Le public prend même part à une bataille de boules de neige en tissu!

Mais l’animation ne se finit pas avec la pièce de théâtre. Chaque enfant reçoit une enveloppe contenant des cartes, avec les photos d’objets du Musée d’ethnographie apparus dans le spectacle. Il s’agit dès lors de les retrouver dans les vitrines au sous-sol, et de répondre à la question posée. Les jeunes visiteurs découvriront, par exemple, que les lunettes des Inuits comportent une visière, ce qui en fait l’ancêtre de la casquette.

«L’idée était que les jeunes s’emparent de l’exposition permanente, explique Floriane Facchini. J’ai donc tricoté une histoire entremêlant des objets du musée et des contes. Avec la scénographe Roberta Pracchi, nous voulions aussi montrer qu’il suffit de quelques bouts de ficelle pour créer un univers…»

Créé: 21.02.2016, 18h44

Galerie photo

Raconte moi Ella Maillart....

Raconte moi Ella Maillart.... Le Musée d'ethnographie de Genève proposait samedi un spectacle pour éclairer les enfants sur l'histoire d'Ella Maillart,voyageuse, photographe, écrivaine du 2oe siècle.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...