Contrebasse et guitare électrique au coude-à-coude pour Antigel

ConcertLa rencontre, mardi, entre Joëlle Léandre et Serge Teyssot-Gay, ex Noir Désir, a transformé cliquetis et gratouillements en musique virtuose.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après les Temples pour la mode dernier-cri et Philip Glass pour la nostalgie, Antigel a connu mardi soir dans la salle Pitoëff son premier concert doté d’un véritable enjeu: faire se rencontrer une géante de la contrebasse expérimentale improvisée, Joëlle Léandre, et le guitariste hyper saturé, l’ex Noir Désir Serge Teyssot-Gay. Le duo n’est pas inédit, il s’épanouit depuis deux ans déjà dans cet exercice rocambolesque qui consiste à croiser coups d’archet et pédale de distorsion.

Il y a des vibrations dans l’air, des ressorts se détendent, du métal se tord, le bois résonne sous tension, la cadence accélère. C’est le cri des cordes amplifiées à l’extrêmes pourtant réduites aux limites du silence, la touche d’ébène claquant avec la souplesse du liquide. Il y a foule dans la salle pour écouter ces deux monstres en action. Chacun immobile, s’affairant sur son instrument dans un combat d’escrime à distance, sans se toucher. Deux notes courtes sur la contrebasse, une ligne de basse qui pulse. La guitare gratte et gratte encore dans les aigus, presque inaudibles. Bruits, secousses, vrombissements doux: le chant étrange de Joëlle Léandre se pose là-dessus, bribes de conversations en forme de poème sonore, dialogue de démente transformé en musique. La manière Léandre est connue, que la musicienne française affine depuis des décennies. Confrontée à ces sortes de riffs épileptiques façonnés par Teyssot-Gay, l’ensemble s’épaissit pour obtenir un son relativement nouveau, fascinant en tous les cas.

Créé: 04.02.2014, 23h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...