Les cinq rendez-vous de la Bâtie à marquer d'une croix blanche

FestivalLes programmateurs Alya Stürenburg Rossi et Philippe Pellaud ont dévoilé ce mardi le menu du festival. A vos agendas!

Mardi à la Bibliothèque de la Cité, Alya Stürenburg Rossi et Philippe Pellaud ont ouvert le grand livre du 40e Festival de la Bâtie.

Mardi à la Bibliothèque de la Cité, Alya Stürenburg Rossi et Philippe Pellaud ont ouvert le grand livre du 40e Festival de la Bâtie. Image: OLIVIER VOGELSANG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur la cinquantaine de projets qui figurent au programme du 40e Festival de la Bâtie, du 2 au 17 septembre prochain, nous en avons subjectivement sélectionné cinq qui mettent particulièrement l'eau à la bouche.

Tous les jours du 3 au 17, horaire variable, au Cimetière de Châtelaine. Avec son collectif Rimini Protokoll, le Grand prix suisse du théâtre 2015 Stefan Kaegi propose Remote Libellules, une promenade audioguidée de deux heures qui mène de Vernier au centre-ville. Par hordes soumises à la technologie, chacun révise sa notion de la démocratie.

TRAILER of REMOTE X | Stefan Kaegi (English) from Rimini Protokoll on Vimeo.

A la Comédie les 4 et 5, le Syrien Omar Abusaada présente sa dernière création, Alors que j'attendais, qui trace un parallèle entre le long coma d'un jeune homme brutalisé à Damas et l'état entre vie et mort de son pays tout entier.

Le mardi 6 à 21h à la Cave 12, on ne manquera pas le concert du groupe anglais Beak>, dont l'un des trois membres n'est autre que Geoff Barrow, l'âme musicale de Portishead. Sombre, radical et frénétique.

Du 10 au 12 à la Salle des Eaux-Vives, le Bernois Milo Rau qui avait marqué l'édition 2014 de la Bâtie, revient avec Five Easy Pieces, une pièce réalisée en collaboration avec le centre d'art gantois CAMPO, qui fait parler des enfants belges sur la pédophilie et Marc Dutroux. Pour le plaisir des débats qui prendront feu aussitôt après.

Five Easy Pieces - Milo Rau / IIPM / CAMPO from CAMPO on Vimeo.

Le Théâtre du Loup abritera du 12 au 14 la première de la Création 2016 de l'ensorcelant duo François Chaignaud-Cecilia Bengolea, coproduite par La Bâtie, Bonlieu Scène nationale Annecy et le Théâtre Saint-Gervais Genève. Combinant chants polyphoniques médiévaux et danse inspirée des rues de Kingston, en Jamaïque, promet la beauté au terme de l'extrême.

Créé: 14.06.2016, 17h09

Articles en relation

Entre festivals et artistes genevois c’est: «Je t’aime, moi non plus!»

Enquête Après Antigel, avant Voix de Fête, Electron et La Bâtie, les artistes témoignent d’un marché dominé par la chasse à la nouveauté et à la jeunesse Plus...

Un voyage au pays des merveilles, ponctué de quelques désillusions

La Bâtie - Festival de Genève La 39e édition de La Bâtie s’achève sur un bilan positif, sur le plan aussi bien de la fréquentation que de la qualité. A deux trois petites nuances près. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.