Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Ramzy Bedia: «Je comble les silences avec des pirouettes»

La sensibilité de Ramzy Bedia, une évidence face au jeune Dylan Cortes.

L’étiquette «comique» vous colle à la peau. Vous pensez qu’après ce film, ce sera fini?

Vous le faites plutôt bien. Comme s’il y avait un Ramzy Bedia et un Ramzy tout court.

Gérer des situations difficiles – ou des questions un peu plus profondes – sans utiliser l’humour, c’est dur?

Il avait pourtant pris le risque de vous caster…

Et nous faire oublier le comique…

Vous avez dû forcer votre jeu?

Qui n’a pas reculé devant les difficultés, puisque vous jouez essentiellement en espagnol et en plus face à un enfant.

En plus, dans ce film dont l’action se déroule loin de la France, vous ne jouez plus l’Arabe de service.

Quelle a été votre première réaction à la lecture d’un scénario finalement assez dur?

Contrairement à Sylvie, le personnage joué par Isabelle Carré.