Prix du cinéma suisse: les femmes d’abord!

QuartzLa cérémonie, prévue vendredi à Zurich, a été reportée au Festival de Locarno. Les lauréats, eux, sont connus.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Prévue le 27 mars à Zurich, la cérémonie de remise des Prix du cinéma suisse, durant laquelle sont décernés les Quartz, aura finalement lieu durant le prochain Festival de Locarno (5 au 15 août). Dans l’intervalle, le nom des lauréats a été dévoilé hier. Les femmes y dominent, comme s’il s’agissait de répondre aux récents César qui firent polémique avant le couvre-feu. Ce palmarès 2020, qui peut sembler dérisoire au cœur de l’actualité, permet ainsi au très bon film de Delphine Lehericey, «Le Milieu de l’horizon», d’être sacré meilleure œuvre de fiction et de remporter aussi le Quartz du meilleur scénario. Coproduction entre la Belgique et la Suisse (Box Productions), elle s’apparente à un récit initiatique âpre et charnel au cours duquel un adolescent découvre le secret de sa mère, tabou qui va chambouler son existence. Le film se déroule dans un passé relativement proche, durant l’été 1976. Dommage pour «Les particules» de Blaise Harrison, qui aurait constitué à nos yeux un choix plus radical.

Du côté des documentaires, les deux films genevois que sont l’excellent «Madame» de Stéphane Riethauser et le miraculeux «L’Île aux oiseaux» de Maya Kosa et Sergio da Costa (prévue le 1er avril, sa sortie est repoussée à une date inconnue), n’ont pas eu les faveurs de l’académie, qui leur a préféré «Immer und ewig» de Fanny Bräuning, qui a filmé ses parents dans un périple autour du monde. Le métrage était sorti en mai 2019 en Suisse romande et reçoit également le Quartz de la meilleure musique. Sven Schelker («Bruno Manser - La voix de la forêt tropicale») et Miriam Stein («Moskau einfach!») reçoivent respectivement les prix de meilleurs interprètes masculin et féminin. Et Cecilia Steiner («Der Buezer») celui de meilleur second rôle. Enfin, petit clin d’œil à l’intrépide Basil Da Cunha, justement cité pour la meilleure photographie pour «O fim do mundo».

Reste à connaître le lauréat du Prix d’honneur, que l’Office fédéral de la culture n’a pas encore révélé, attendant les jours précédant la cérémonie pour le faire. La RTS2 consacre une soirée spéciale aux Quartz le 27, dès 20h15, avec diffusion d’anciens films primés.

Créé: 23.03.2020, 21h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...