Passer au contenu principal

«Ce n’est pas monsieur Weinstein qui influencera notre décision»

Alors que la 71e édition a levé son voile, le président de Locarno évoque le départ de «son» directeur.

Parmi les films projetés sur la Piazza Grande lors du Festival de Locarno, «Le vent tourne», de la Suissesse Bettina Oberli.
Parmi les films projetés sur la Piazza Grande lors du Festival de Locarno, «Le vent tourne», de la Suissesse Bettina Oberli.
DR

Locarno veut sourire. Dès le 1er août, la 71e édition de son festival du film privilégiera les comédies sur l’écran géant de la Piazza Grande (Spike Lee, Bruno Dumont, Delépine et Kervern, Vianney Lebasque) et offrira une rétrospective à Leo McCarey, qui créa le duo de Laurel et Hardy. Avec un bouquet de stars (Ethan Hawke, Jean Dujardin), une belle présence romande et un film de… 14 heures («La Flor»), Carlo Chatrian délivre une ultime édition bien équilibrée avant de rejoindre la Berlinale comme directeur artistique. Hier à Berne, le président Marco Solari hésitait entre regrets et fierté.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.