James Bond en avant-première à Londres

CinémaLa 24e mission du célèbre agent sera présentée, à l'occasion d'une somptueuse avant-première lundi soir à Londres, en présence de membres de la famille royale britannique.

Largement acclamé par la critique, le légendaire 007 est interprété pour la quatrième fois par le Britannique Daniel Craig, après «Casino Royale» (2006), «Quantum of Solace» (2008) et «Skyfall» (2012).


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le plus célèbre espion de sa Majesté, James Bond, revient sur les écrans avec «007 Spectre».

Le prince William, deuxième dans l'ordre de succession au trône britannique, son épouse Kate et son frère le prince Harry sont attendus pour le lancement mondial des dernières aventures de l'agent britannique, dans le cadre majestueux du Royal Albert Hall.

Largement acclamé par la critique, le film est dirigé par le réalisateur Sam Mendes tandis que le légendaire 007 est interprété pour la quatrième fois par le Britannique Daniel Craig, après «Casino Royale» (2006), «Quantum of Solace» (2008) et «Skyfall» (2012).

«Faire un film après +Skyfall+ fut un énorme défi», a confié l'acteur âgé de 47 ans. Cet opus fut en effet le plus lucratif de toute la saga, rapportant plus d'un milliard de dollars au box-office.

Le titre de la 24e édition des aventures cinématographiques de Bond fait référence à l'organisation criminelle «Special Executive for Counter-intelligence, Terrorism Revenge and Extortion» (SPECTRE).

Apparue dès le premier James Bond sur grand écran en 1962, cette organisation avait disparu des films de 007 dès 1971 («Les diamants sont éternels»), en raison d'un différend sur les droits, réglé il y a seulement deux ans.

«Un des aspects les plus excitants de ce film est que nous avons eu la chance d'utiliser cette organisation et tout ce qui va avec», a déclaré Daniel Craig, dans un entretien avec le site internet ScreenSlam.

Tourné en Angleterre, en Italie, en Autriche, au Mexique et au Maroc, «077 Spectre» rassemble tous les ingrédients traditionnels des films de Bond : des scènes de chasse, un méchant mégalomane, des James Bond girls sensuelles, de passionnants gadgets et des dialogues plein d'humour.

«Je suis venu pour te tuer», fanfaronne Bond devant le nouveau méchant, Franz Oberhauser, dans la bande annonce en anglais.

«Et moi qui croyais que tu venais pour mourir», lui répond Oberhauser, joué par l'acteur autrichien deux fois oscarisé Christoph Waltz.

«Tout est question de perspective», lui réplique 007 avec un petit sourire suffisant.

1500 figurants avec des costumes macabres

Le film commence par une scène recréant la Fête des morts au Mexique. Tournée avec 1500 figurants portant des costumes macabres, c'est la plus grande scène d'ouverture d'un film de James Bond, a assuré l'un des producteurs historiques de la série, Michael Wilson, au magazine Empire.

Le rôle de «M», à la tête du MI6, est repris par l'acteur britannique Ralph Fiennes après la mort dans «Skyfall» de l'emblématique patronne de 007, incarnée par l'actrice anglaise Judi Dench dans les sept derniers films.

L'actrice et mannequin italienne Monica Bellucci, 51 ans, joue Lucie Sciarra, veuve d'un célèbre criminel, interprétant la James Bond girl la plus âgée de la saga.

Quant à la principale James Bond girl, elle est incarnée par la comédienne française Léa Seydoux, dans le rôle de Madeleine Swann, psychologue et fille de M. White, ennemi de Bond dans «Casino Royale» et «Quantum of Solace».

Acteur blasé

«Nous avons le même sens de l'humour. Il y avait une réelle complicité. Même quand nous filmions des scènes sérieuses, nous plaisantions», a confié l'actrice de 30 ans à propos de Craig, au Mail on Sunday. «J'espère que le public le sentira.»

Y aura-t-il un cinquième Bond-Craig ? Le sixième acteur à incarner l'espion imaginé par Ian Fleming, tenu par contrat, semble plus que blasé.

«Je préfèrerais casser ce verre et me trancher les veines avec. (...) J'ai eu ma dose. Tout ce que je veux, c'est passer à autre chose», a-t-il lâché début octobre au magazine Time Out. «Mais si je fais un jour un autre Bond, ce ne sera que pour l'argent.» (afp/nxp)

Créé: 26.10.2015, 07h18

Articles en relation

James Bond de retour avec «007 Spectre»

Cinéma L'espion le plus indémodable du cinéma livre sa 24e mission dès lundi prochain en avant-première mondiale. Plus...

Aston Martin biffe plus de 10% de ses effectifs

Industrie automobile Le constructeur britannique des voitures de sports préférées de James Bond a annoncé mercredi qu'il allait supprimer jusqu'à 295 emplois. Plus...

Pierce Brosnan favorable à un James Bond noir ou gay

Cinéma Selon l'acteur américano-irlandais, l'agent secret 007 pourrait être gay ou bien être incarné par un acteur noir. Idris Elba est d'ailleurs pressenti pour succéder à Daniel Craig. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...