Iñarritu primé au festival du film de Sarajevo

CinémaLes réalisateurs mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu et polonais Pawel Pawlikowski ont reçu un «Coeur d'honneur» vendredi.

Alejandro G. Inarritu reçoit son prix à Sarajevo le 16 août 2019.

Alejandro G. Inarritu reçoit son prix à Sarajevo le 16 août 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le festival du film de Sarajevo a lancé vendredi soir sa 25e édition. A cette occasion, les réalisateurs mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu et polonais Pawel Pawlikowski ont reçu un «Coeur d'honneur» pour leur «contribution exceptionnelle» au septième art.

La cérémonie d'ouverture au théâtre national a démarré par la projection des images de bombardements de Sarajevo durant le siège (1992-95). Ce festival, qui attire chaque année de vedettes mondiales du cinéma, dont Robert De Niro, Angelina Jolie, Brad Pitt, ou Wim Wenders, avait été créé comme un «acte de résistance».

«Nous célébrons ce soir un petit mais important anniversaire : les 25 ans du festival (...) Il ne serait pas alors faux de dire que nous célébrons aussi 25 ans depuis la fin du siège et de la fin de la guerre dans notre pays», a déclaré Mirsad Purivatra, directeur du festival.

Le prix d'honneur

Fin connaisseur de Sarajevo, Pawel Pawlikowski a raconté l'avoir découverte en 1991 dans «Te souviens-tu de Dolly Bell?», réalisé par un enfant de cette ville, le réalisateur serbe Emir Kusturica. «Je l'ai vue (Sarajevo) à des périodes différentes, avant la guerre, pendant et après, mais elle m'a toujours apporté une grande émotion», a déclaré le réalisateur de «Cold War», prix de la mise en scène à Cannes en 2018.

«Cette ville n'a pas un coeur simple, plutôt très compliqué, plein de paradoxes, de contradictions, mais un coeur très fort, plus fort que les idéologies et les nationalismes», a ajouté celui qui a remporté en 2015 avec «Ida» l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Réalisateur aux cinq Oscars, notamment ceux du meilleur réalisateur pour «Birdman» en 2015 et pour «The Revenant» en 2016, Alejandro Gonzalez Iñarritu s'est félicité d'obtenir le «Coeur de Sarajevo» pour son anniversaire. «Recevoir ce coeur, qui doit être, comme l'a dit Pawel, fort, résilient, courageux (...), je l'apprécie tout spécialement parce que j'ai fêté hier mes 56 ans», a-t-il plaisanté. L'actrice française Isabelle Huppert et l'acteur-réalisateur mexicain Gael Garcia Bernal figurent parmi les invités de marque de ce festival.

Neuf films en compétition

Au fil des années, cette manifestation est devenue l'un des plus importants rassemblements du monde du cinéma en Europe du sud-est. Ses organisateurs se donnent pour mission de promouvoir la production de films dans cette partie du continent.

Neuf longs-métrages de pays d'Europe du Sud-Est concourent pour le titre de meilleur film. Une quarantaine d'autres oeuvres ont été sélectionnées dans trois autres catégories.

Le jury de la principale compétition sera présidé par le cinéaste suédois Ruben Östlund, lauréat de la Palme d'Or à Cannes en 2017 avec «The Square». (ats/nxp)

Créé: 17.08.2019, 00h00

Articles en relation

Iñarritu président du jury du Festival de Cannes

Cinéma Le cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu a été choisi pour présider le jury du plus grand festival de cinéma français. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...