Passer au contenu principal

Dix films pour rattraper votre retard

Vous les avez ratés lors de leur sortie en salle ou de leur lancement sur les plateformes qui les diffusent en exclusivité? Notre spécialiste vous propose une sélection du meilleur du cinéma à consommer chez soi.

JESHOOTS.COM on Unsplash

1.«The Irishman», de Martin Scorsese

Genre: Drame

Martin Scorsese prétend ces jours-ci que «The Irishman» est son meilleur film. Étant donné l’ampleur de son œuvre, on n’est pas obligé de le croire. Cela dit, ce film n’a aucune peine à se hisser bien au-dessus de la production courante. Porté par des acteurs iconiques tels que Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci, ce drame mafieux crépusculaire retrace les méfaits et la fin de vie d’un porteflingue qui croisa Jimmy Hoffa et bien d’autres personnages fort peu recommandables. Au-delà des clichés liés au genre (exécutions brutales, trahisons), on retrouve la patte de l’auteur des «Affranchis» à chaque plan. Et c’est bon.

À visionner sur Netflix.

----------

2. «Suspiria», de Luca Guadagnino

Genre: Horreur

Remarqué lors de l’édition 2018 de la Mostra de Venise, le remake du «Suspiria» de Dario Argento n’a pas connu par ici les honneurs d’une sortie en salles. Voilà l’occasion rêvée, pour les amateurs de grands frissons, de découvrir ce film fleuve (2 h 32) réalisé par Luca Guadagnino dans la foulée de l’acclamé «Call Me By Your Name». Fort différent de ce dernier comme on s’en doute, l’ouvrage est aussi plus «expérimental» que son modèle de 1977. Mais cette histoire de sorcières qui sévissent dans une école de danse continue d’en imposer par son côté venimeux. Notons pour les amateurs, une bande-son envoûtante signée par Thom Yorke de Radiohead.

À visionner sur Amazon Prime Video.

----------

3. «Le Mans 66», de James Mangold

Genre: Sport automobile

Depuis sa sortie en 1971, «Le Mans», de Lee H. Katzin, avec Steve Mc-Queen s’imposait comme le plus grand film jamais consacré au sport automobile. Récit romancé du duel que se sont livrés les écuries Ford et Ferrari sur le circuit de la Sarthe en 1966, «Le Mans 66» égale son prédécesseur. Une histoire d’hommes et de moteurs vrombissants, filmée à l’ancienne, dans laquelle Matt Damon et l’impressionnant Christian Bale signent une performance qui mérite une pole position hollywoodienne.

À visionner sur les plateformes VOD.

----------

4. «Ad Astra», de James Gray

Genre: Science fiction

Tout commence comme dans un récit SF de facture courante: dans un avenir proche, le major McBride file dans le cosmos à la recherche de son père, disparu seize années auparavant, lors d’une mission de recherche de vie extraterrestre visant à établir une base à proximité de Neptune… James Gray filme un Brad Pitt, une fois de plus éblouissant, dans ce drame spatial qui n’est rien d’autre qu’un long et difficile dialogue entre un fils et un père demeuré trop longtemps absent. Hypnotique et renversant d’humanité.

À visionner sur les plateformes VOD.

----------

5. «La Reine des neiges 2», de Jennifer Lee et Chris Buck

Genre: Animation

Stars des salles obscures lors des dernières fêtes de fin d’année, les intrépides sœurs Elsa et Anna, princesses du royaume d’Arandelle, sont déjà de retour sur les principales plateformes VOD. Quelques mois avant de regagner leur nouvelle demeure, Disney +. Les petites filles pourront-elles patienter avant de retrouver leurs idoles ainsi qu’Olaf et Kristoff dans ce second film dédié à «La Reine des neiges»? Rien n’est moins sûr si l’on en croit les fans de ce conte de fées glacé mais nullement glaçant.

À visionner sur les plateformes VOD.

----------

6. «Yesterday», de Danny Boyle

Genre: Comédie

Voici l’histoire de Jack, songwriter anglais de second plan. Un soir, suite à une panne de courant mondiale, il est renversé par un bus et se réveille le lendemain entouré de ses proches, lesquels, comme le reste du monde, semblent ignorer l’existence des Beatles. D’abord incrédule, Jack devient un phénomène planétaire en reprenant à son compte les chansons des 4 de Liverpool. Une chronique romantique, drôle et mordante, «Yesterday» de Danny Boyle confirme la magie inaltérable du son Beatles.

À visionner sur les plateformes VOD.

----------

7. «Le musée des merveilles», de Todd Haynes

Genre: Initiatique

Adaptation d’un bouquin de Brian Selznick («Hugo Cabret»), «Le Musée des merveilles» propose l’histoire de deux enfants sourds cherchant désespérément une figure parentale dans la jungle new-yorkaise, à cinquante ans de distance. Le destin finit par se pencher sur leur cas non sans avoir promené le spectateur dans deux formes de cinéma légendaires: le muet et la chronique urbaine seventies. Présenté à Cannes en 2017, ce film bouleversant, funky et passionnant, signé Todd Haynes méritait la Palme d’or. À défaut, trois ans plus tard, on lui remet notre Palme du cœur.

À visionner sur Amazon Prime Video.

----------

8. «Once Upon a Time… in Hollywood», de Quentin Tarantino

Genre: Fresque

Avec «Once Upon a Time… in Hollywood», Quentin Tarantino livre un véritable bijou émotionnel et esthétique. En compagnie d’acteurs exceptionnels comme Brad Pitt, Leonardo DiCaprio et Margot Robbie, il accomplit un rêve de môme cinéphile en réécrivant une page sombre de l’histoire de la Californie des sixties. Dans le but de sauver une princesse de l’écran… Le film, promenade vintage dans Los Angeles et ode à l’amitié, s’impose comme l’un des plus beaux jamais tournés.

À visionner sur les plateformes VOD.

----------

9. «Triple frontière», de J. C. Chandor

Genre: Aventures

À mi-chemin entre film de braquage et drame psychologique, «Triple frontière» – l’histoire d’un groupe d’anciens soldats qui voit trop grand – est l’une des fictions les plus prenantes produites récemment par Netflix. Ce film dans lequel s’illustrent notamment Oscar Isaac et Ben Affleck est impeccablement réalisé par J. C. Chandor, qui a signé une poignée de films fort personnels, comme «Margin Call», «All Is Lost» ou «A Most Violent Year», mémorable thriller politique déjà porté par Oscar Isaac.

À visionner sur Netflix.

----------

10. «Marriage Story», de Noah Baumbach

Genre: Comédie dramatique

«Marriage Story» figure dans le peloton de tête des films de cinéma les plus commentés de l’année 2019. Production Netflix, cette touchante évocation d’un couple qui se dispute la garde de son enfant dans la foulée d’un divorce pourtant amorcé avec sagesse a participé l’hiver dernier à la course aux oscars. Avec cinq nominations et la statuette de la meilleure actrice dans un second rôle pour Laura Dern, le bilan est fort convenable pour le film de Noah Baumbach. Relevons encore les prestations justes et fortes de Scarlett Johansson et du désormais incontournable Adam Driver, bien plus convaincant ici que dans «Star Wars».

À visionner sur Netflix.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.