«Der Kreis» se détache aux Quartz du cinéma suisse

Cinéma«Il n’y a pas de cinéma suisse. Il n’y a que des films suisses.» Ainsi s’exprimait hier soir Godard, dans une vidéo diffusée au BFM durant les 18e (déjà!) Quartz du cinéma suisse, où il recevait un prix d’honneur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Il n’y a pas de cinéma suisse. Il n’y a que des films suisses.» Ainsi s’exprimait hier soir Godard, dans une vidéo diffusée au BFM durant les 18e (déjà!) Quartz du cinéma suisse, où il recevait un prix d’honneur. Sans réelle surprise, le cinéaste n’est pas venu. Echappant à la litanie d’une remise de prix ennuyeuse et raide comme la justice de Berne.

On le sait, les Quartz dépendent d’une production plurilinguistique, avec dominante alémanique. Et d’une limitation dans les choix qui en découle. Quelques films se partageaient ainsi une poignée de nominations dans onze catégories. Les deux grands gagnants de la soirée auront été Stefan Haupt avec Der Kreis et Marcel Gisler avec Electroboy. Le premier a récolté quatre Quartz, dont ceux du meilleur film, du meilleur scénario, et, pour les acteurs, de la meilleure interprétation dans un second rôle à Peter Jecklin et de la meilleure interprétation masculine à Sven Schelker. Tout cela est logique, tant le film, depuis sa présentation au festival de Berlin il y a un an, se détache du tout-venant de la production helvétique tout en jetant une lueur inédite sur l’histoire de la communauté homosexuelle (en Suisse mais pas seulement) au siècle dernier.

La consécration de Marcel Gisler avec Electroboy est tout aussi réjouissante. Ce documentaire racontant l’histoire de Florian Burkhardt, ex-figure culte de la scène techno, mêle la grande Histoire à une destinée individuelle. Il a remporté le Quartz du meilleur documentaire et celui du meilleur montage. Heureux hasard, le film sera à l’affiche dès mercredi. Parmi les autres prix à saluer, signalons la victoire méritée de quelques Romands. Ariel Garcia, Marcin de Morsier, Mathieu Urfer et John Woolloff se partagent ainsi le Quartz de la meilleure musique pour Pause. Et le jeune Christophe M. Saber a reçu celui du meilleur court-métrage pour Discipline.

Créé: 14.03.2015, 14h06

L'actrice a remporté le Quartz de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans «Driften».

L'acteur a remporté le Quartz de la meilleure interprétation masculine pour son rôle dans «Der Kreis».

Le réalisateur de «Der Kreis» a remporté le Quartz du meilleur film de fiction.

Le réalisateur d'«Electroboy» a reçu le Quartz du meilleur documentaire.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.