La Cinémathèque rend hommage à Mastroianni

CinémaUne rétrospective consacrée au mythique acteur italien permettra de voir ou de revoir une trentaine de ses films à Lausanne dès le 1er janvier.

Marcello Mastroianni et Anita Ekberg dans une scène mythique de «La Dolce Vita» de Fellini (1960).

Marcello Mastroianni et Anita Ekberg dans une scène mythique de «La Dolce Vita» de Fellini (1960). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Cinémathèque suisse revient sur le parcours hors norme d'une incarnation du 7e art. Au cours de sa carrière, Marcello Mastroianni (1924-1996) a endossé mille rôles pour mieux brouiller les pistes et casser sans cesse l'image à laquelle on a voulu parfois le réduire.

Les plus grands réalisateurs

Lui qui ne s'est jamais considéré comme une star a croisé la caméra des plus grands: d'Antonioni à Fellini en passant par Risi, Scola, Visconti, Malle, Robert, Blier, Altman, Mikhalkov, Polanski, et bien d'autres encore.

Considéré comme la quintessence du séducteur italien après son rôle dans «La Dolce Vita» de Fellini, il essaiera systématiquement de détourner cette image et de casser les stéréotypes: mari impuissant («Il bell'Antonio»), intellectuel homosexuel («Une journée particulière»), obsédé sexuel («la Grande bouffe») ou encore mâle égaré («la Cita delle donne»). Toujours resté humble, faussement indifférent, délibérément insaisissable, il déclarait: «Je n'ai jamais rien fait pour plaire aux autres. je ne me plais d'ailleurs pas à moi-même.»

La rétrospective se tient à la Cinémathèque suisse à Lausanne, du 1er janvier au 10 février.

Bande annonce de «La Dolce Vita»: (ats/nxp)

Créé: 25.12.2017, 10h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...