Passer au contenu principal

Tous les cinémas genevois sont fermés

Le Conseil d'État a décidé de fermer tous les cinémas pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Entre les reports de sorties cinéma et les fermetures, le monde du 7e art n'échappe pas au coronavirus.
Entre les reports de sorties cinéma et les fermetures, le monde du 7e art n'échappe pas au coronavirus.
Valerie Chetelat

Depuis vendredi, Les Scala avaient décidé de fermer le 14 mars, soit quinze jours avant la date prévue des débuts de leurs travaux de restauration (fixés au 1er avril). Dans la foulée, les cinémas du Grütli, qui dépendent de la ville, ont également fermé.

Depuis hier, ce sont tous les cinémas genevois qui se trouvent frappés par la décision du Conseil d’État, avec comme corollaire plus ou moins immédiat du report de toutes les sorties prévues en mars et avril. Après le dernier James Bond, reporté en novembre, «Effacer l’historique» de Kervern & Delépine est remis au 28 août, «Petit pays» également. «Miss» de Ruben Alves est repoussé en septembre. «Forte» de Katia Lewkowicz n’a pas encore de nouvelle date, ni «Sans un bruit 2», «Mulan», «Divorce Club», «Undine», «Schwesterlein» ou «Les Nouveaux mutants».

Et ils sont loin d’être les seuls. Du côté des festivals, on ignore encore si Visions du réel aura lieu malgré tout (24 avril au 2 mai), et le sort du Festival de Cannes (12 au 23 mai) n’est pour l’heure pas fixé. Son annulation pèserait lourd sur l’économie cinématographique du monde entier.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.