L’animation suisse a la cote à Annecy

Festival international du film d’animation Ma vie de Courgette a ému. Le palmarès sera connu samedi.

Les Suisses en force à Annecy. De g à d: le producteur Nicolas Burlet et les réalisateurs Claude Barras, Marjolaine Perreten, Manuela Leuenberger, Véronica L. Montano, Frédéric Siegel et Katrin Jucker.

Les Suisses en force à Annecy. De g à d: le producteur Nicolas Burlet et les réalisateurs Claude Barras, Marjolaine Perreten, Manuela Leuenberger, Véronica L. Montano, Frédéric Siegel et Katrin Jucker. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Annecy, les traditions, ça se respecte! Avant chaque projection de court ou de long-métrage d’animation, les avions en papier volent en direction de la scène. Puis, du fond de la salle s’élève un «il va faire tout noir». Auquel les spectateurs répondent en chœur un retentissant «ta gueule». Mardi soir, la séance dédiée à Ma vie de Courgette n’a pas échappé à la règle. En revanche, l’émotion qui a étreint le public à la fin du film n’est, elle, pas coutumière.

«J’étais à la sortie de la projection mardi, les gens disaient: j’ai pleuré», raconte Marcel Jean, délégué artistique du Festival international du film d’animation à Claude Barras, le réalisateur. A l’occasion du cocktail organisé mercredi soir par Swiss Films, ce dernier reconnaissable à son chapeau estival est sollicité de toutes parts. Les félicitations pleuvent tout comme les pronostics plus enthousiastes les uns que les autres. «Tu vas aller aux oscars, j’en suis sûre», lui souffle-t-on.

«Un accueil inédit»

«C’est un accueil inédit, inespéré pour Courgette. Cela tire toute l’animation suisse vers le haut», estime Izabela Rieben, productrice éditoriale à la fiction et responsable de coproductions animation à la RTS. «Moi, je dis: prix du public», conclut-elle, enthousiaste. «J’avais un peu d’appréhension à présenter le film ici, avoue pourtant Claude Barras en aparté. A Annecy, le public est jeune et critique. Il est majoritairement composé d’étudiants en animation au regard affûté.» Et d’ajouter: «finalement, j’ai été surpris en bien! La meilleure récompense a été de voir les spectateurs réagir avec autant d’émotion et applaudir pendant tout le générique. Chaque département a eu son moment de gloire.»

Aux yeux de Sylvain Vaucher responsable courts-métrages de Swiss Films, ce succès n’a rien d’étonnant. «Ma vie de Courgette est un film magnifique, touchant. Tout sonne juste: l’éclairage, la photo, les voix, le rythme, l’humour. C’est un travail d’orfèvre.» Selina Willemse, cheffe du Département Festivals et Marchés de Swiss Films renchérit: «Etant donné que nous savons faire des horloges, nous sommes doués pour l’animation car c’est un savoir-faire qui demande une grande précision!»

Visite présidentielle

Au-delà de la métaphore, tous les spécialistes soulignent la bonne santé de l’animation suisse. Izabela Rieben évoque un «bond qualitatif ces dernières années». Sylvain Vaucher voit plutôt une continuité. «On a toujours eu une belle représentation de la création suisse à Annecy.» Parmi lesquels l’incontournable Georges Schwizgebel. Si ce dernier n’est pas présent à Annecy étant membre du jury au Shanghai International Film Festival- son nom figure néanmoins dans la compétition. Erlkönig est en lice pour le cristal des courts. «Il est la locomotive de l’animation suisse, souligne Sylvain Vaucher. Derrière lui, il y a plein de pousses en devenir.» Plusieurs, sortant notamment de Lucerne, concourent d’ailleurs à Annecy dans la catégorie films d’étude.

Plus généralement, l’animation a le vent en poupe. Au point d’inciter le président de la République française à faire le déplacement hier à Annecy, au marché international du film d’animation.

(TDG)

Créé: 16.06.2016, 20h26

Dossiers

Articles en relation

Deux bijoux suisses en lice au Festival d’animation d’Annecy

Cinéma La compétition débute lundi. «Ma vie de courgette» brigue le Cristal dans la catégorie long-métrage. Résultat samedi 18 juin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.