Alan Roura dévoile son aventure sur grand écran

AubonneLe festival «Regards de voyages» ouvre les feux de sa 11e édition avec le film du navigateur suisse sur sa course au Vendée Globe.

Alan Roura a filmé lui-même sa course en solitaire.

Alan Roura a filmé lui-même sa course en solitaire. Image: Alan Roura

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’aventure du festival «Regards de voyages» est née de l’envie de cinéphiles engagés de la région d’Aubonne de réunir les habitants autour d’un événement fédérateur. Après quelques années de projection de films sur des thèmes divers et variés, la manifestation s’est orientée vers les voyages depuis 2012. «Notre vision est assez large et plurielle», précise Malik Rahmani, président de l’association du Cinéma Rex, à l’origine du festival.

Pour cette 11e édition, le comité n’a pas hésité à rajouter un jour de plus à la manifestation afin d’accueillir le film du navigateur Alan Roura, décroché à la dernière minute. L’aventure au bout du rêve revient sur son tour du monde en solitaire lors du Vendée Globe. «Il se livre complètement dans ce film, avec beaucoup d’humour et de dérision. Ce n’est pas que l’histoire d’un exploit sportif. Sa générosité et sa façon de se livrer spontanément nous ont particulièrement plu.»

La particularité du festival est d’ouvrir le débat à l’issue de chaque projection, avec la présence du réalisateur ou d’un protagoniste. Ce sera le cas avec Alan Roura jeudi soir (19 h et 21 h).

Le comité déniche ses pépites dans d’autres festivals du genre en France et privilégie les aventuriers francophones et romands.

Outre l’ivresse des mers, la programmation invite à suivre la traversée à pied et en solitaire de Nicolas Bossard, Romand de 32 ans dans La haute route himalayenne (ve 12, 20 h 30): six mois, 2500 kilomètres, des cols à plus de 6000 mètres d’altitude pour rallier le Sikkim au Ladakh.

Coup de cœur du président, Solidream, Les œuvres du Pamir (sa 13, 21 h), suit trois amis français qui parcourent l’Asie centrale avec des vélos en bambou qu’ils ont fabriqués eux-mêmes. «Une démarche magnifique et une belle leçon de vie.»

Créé: 10.05.2017, 14h15

Infos

Aubonne, Cinéma Rex
Du je 11 au di 14 mai
www.regards-de-voyages.ch

Articles en relation

Roura le marin prépare son autre tour du globe

Economie A peine à terre, le navigateur de Versoix court après les soutiens qui lui permettront de faire la différence en 2020 sur le Vendée Globe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...