Weinstein statufié en peignoir sur un canapé

HollywoodUn artiste de rue a dévoilé jeudi à Los Angeles une statue dénonçant les pratiques du producteur Harvey Weinstein.

«Casting Couch» («Promotion canapé»), qui représente Harvey Weinstein, a été installée à proximité du théâtre où auront lieu les Oscars par son créateur, Plastic Jesus. (Jeudi 1er mars 2018)

«Casting Couch» («Promotion canapé»), qui représente Harvey Weinstein, a été installée à proximité du théâtre où auront lieu les Oscars par son créateur, Plastic Jesus. (Jeudi 1er mars 2018) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A trois jours de la cérémonie des Oscars, un artiste de rue a inauguré jeudi à Los Angeles une statue dénonçant les pratiques du producteur de cinéma Harvey Weinstein. Ce dernier a été accusé par plus de 70 femmes d'inconduite sexuelle, y compris de viol.

Cette statue intitulée «Casting Couch» («Promotion canapé») représente l'homme déchu grandeur nature, vêtu d'un peignoir et assis sur un canapé doré, une statuette d'Oscar à la main. Son auteur, l'artiste Plastic Jesus, l'a installée à proximité du théâtre où aura lieu dimanche soir la 90e cérémonie des Oscars.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat dans l'entourage de l'ex-producteur naguère tout puissant, qui réfute toutes les accusations portées contre lui. «Alors que beaucoup pensaient que la 'promotion canapé' était une chose du passé, elle faisait clairement toujours partie de la culture hollywoodienne», explique Plastic Jesus dans un communiqué mis en ligne sur sa page Facebook.

Exclu des Oscars

«Espérons à présent qu'à la lumière des récentes allégations contre de nombreuses personnalités de Hollywood, le secteur va faire le ménage», ajoute l'artiste, qui a travaillé pendant deux mois sur ce projet en collaboration avec un autre artiste, Joshua «Ginger» Monroe.

A la suite des révélations parues début octobre dans le New York Times et le New Yorker, Harvey Weinstein a été exclu de l'Académie des Oscars et licencié de sa propre compagnie, la Weinstein Company, aujourd'hui en faillite. La statue dévoilée jeudi a été financée par un appel aux dons.

Les deux artistes s'étaient rendus célèbres en créant des statues de Donald Trump nu apparues dans plusieurs villes américaines avant l'élection du 8 novembre 2016.

(ats/nxp)

Créé: 02.03.2018, 04h59

Accord pour la reprise du studio Weinstein

Aux portes du dépôt de bilan dimanche dernier, le studio Weinstein semble avoir finalement trouvé une alternative à la faillite, grâce à un accord de reprise avec l'ex-responsable des PME de l'administration Obama, décidée à transformer la société co-fondée par le producteur déchu Harvey Weinstein en modèle de promotion des femmes à Hollywood.

Articles en relation

Retour sur l'affaire Weinstein

Etats-Unis A moins d'une semaine des Oscars, la Weinstein Company est sur le point de déposer le bilan. Plus...

Le studio Weinstein va se déclarer en faillite

Abus sexuel Dans la tourmente depuis les accusations d'abus sexuels contre Harvey Weinstein, la «Weinstein Company» va mettre la clef sous le paillasson. Plus...

Lindt & Sprüngli poursuit Harvey Weinstein

Scandale sexuel Le chocolatier suisse a saisi la justice pour un contrat suspendu par la Weinstein Compagny, touchée par les accusations de son ancien boss. Plus...

New York attaque en justice le studio Weinstein

Agressions sexuelles Le studio du producteur américain accusé d'agressions sexuelles a été assigné en justice par l'Etat de New York qui pose désormais ses conditions à son rachat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un ministre de l'Economie doit-il savoir parler anglais?
Plus...