Jean-Louis Trintignant s'amuse devant la presse

CannesLe comédien français partage l'affiche avec Isabelle Huppert et Mathieu Kassovitz dans «Happy End».

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans la mer par 16 degrés pour un film de Michael Haneke ? Jean-Louis Trintignant était d'accord, à condition d'éviter le festival de Cannes. Mais s'il a bien tourné la scène, il a aussi dû faire le voyage sur la Croisette pour défendre «Happy End».

Le comédien, qui partage l'affiche avec Isabelle Huppert et Mathieu Kassovitz, livre une performance époustouflante dans le rôle d'un patriarche suicidaire dans «Happy End», en compétition. Mais en conférence de presse lundi, Jean-Louis Trintignant s'est amusé de sa présence à Cannes, en racontant une anecdote liée à une scène difficile du film, tournée dans la mer par 16 degrés.

«J'avais demandé à la production si je faisais cette scène sans poser de problème: est-ce que vous m'épargnez Cannes ? (rires). Ils m'ont répondu oui , puis: on verra , quand même, c'est très important Cannes !», a-t-il dit, amusé.

«On a tourné en trois jours la fin du film, qui est assez ambiguë. C'est peut-être une fin heureuse ou une fin malheureuse. Michael (Haneke) l'a décidée comme ça. De toute façon tout ce qu'il fait c'est bien!», a-t-il ajouté en s'esclaffant.

Bonne humeur

La bonne humeur de l'acteur, qui a déjà remporté un Prix d'interprétation masculine lors de l'édition 1969 pour «Z» de Costa Gavras, s'est manifestée tout du long de la conférence de presse. Interrogé sur le travail de metteur en scène Haneke, qu'il retrouvait pour la deuxième fois, après «Amour», lauréat de la Palme d'or en 2012, Trintignant s'est plu à perdre son auditoire.

«Je ne sais pas s'il a lu le Nouveau Roman, mais je trouve qu'il fait ses films d'après les données de ce courant. Ce n'est jamais psychologique, il montre très bien les actions. Je suis certain que Michael Haneke est sûrement le grand maître de cette technique. C'est compliqué, hein ?», a-t-il dit, provoquant les rires de l'assistance.

«Happy End» peut permettre à Haneke de devenir dimanche le premier réalisateur à remporter trois Palmes d'or. Il a été sacré avec «Le ruban blanc» en 2009 et «Amour» en 2012. (afp/nxp)

Créé: 22.05.2017, 17h20

Galerie photo

Le Festival de Cannes 2017 en images

Le Festival de Cannes 2017 en images Le 70e Festival de Cannes se tiendra du 17 au 28 mai. Le réalisateur espagnol Pedro Almodovar présidera le jury.

Galerie photo

Le festival de Cannes 2017 en images

Le festival de Cannes 2017 en images Pour son film The Square, le Suédois Ruben Östlund a décroché la Palme d'or du 70e festival de Cannes qui s'est tenu du 17 au 28 mai 2017.

Articles en relation

Première mouvementée pour «Okja» de Netflix

Festival de Cannes Le film du Sud-Coréen Bong Joon-ho, premier de Netflix en lice pour la Palme d'or, a été interrompu, sifflé et finalement applaudi. Plus...

Première journée à Cannes

Festival du Film Des moments marquants, où l'on retrouve entre autres Barbara ressuscitée par Jeanne Balibar et Mathieu Amalric. Plus...

Glamour et polémique, c'est parti!

Festival de Cannes La 70e édition du grand rendez-vous de cinéma a débuté mercredi soir en France. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.