Passer au contenu principal

Trois trucs à savoir sur…«Terminator: Dark Fate»

À 72 ans, en star increvable, Schwarzie revient dans un 6e épisode conçu comme une suite à «Terminator 2».

Arnold Schwarzenegger est à l'affiche du nouveau «Terminator: Dark Fate».
Arnold Schwarzenegger est à l'affiche du nouveau «Terminator: Dark Fate».
Disney

1. Retour au Terminator millésimé 1984

Le scénario de «Terminator: Dark Fate» rappelle des souvenirs. À Mexico, en 2022, Dani, 21 ans, voit soudain apparaître deux cyborgs pas trop rassurants. L’un, nommé Gabriel, pose en Terminator des plus sophistiqués, quasi indestructible et protéiforme. Ce Rev-9, est venu du futur pour exterminer le garçon. Mais Grace, supersoldate génétiquement augmentée, va faire équipe avec Dani pour échapper à la brute. Alors que s’engage une course poursuite corsée par les drones de la police, cette bonne vieille Sarah Connor, toujours chasseuse de Terminator, vient à la rescousse des fugitifs.

----------

2. Les anciens paient de leur personne

Arnold Schwarzenegger semblait perdu pour la cause cinématographique, l’Autrichien d’origine ayant été sacré par deux mandats de gouverneur en Californie. Jusqu’ici, le septuagénaire se contentait de galipettes plus ou moins parodiques avec ses potes façon «Expendables». Cette fois, «il est de retour». En revanche, Linda Hamilton s’est, paraît-il, longuement fait prier par le producteur James Cameron pour rempiler. Tandis qu’Edward Furlong ne boude pas son plaisir, vingt-sept ans après sa performance de «superélu».

----------

3.Les fans approuvent, suite en vue

Les premiers spectateurs américains apprécient, même formaté, le retour aux sources, après le désastreux «Genisys». À vérifier dans deux suites annoncées.

----------

Science Fiction (USA, 127’, 14/16) Cote: Pas vu.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.