Le chanteur pour enfants poursuit sa mue en «Grand Gamin»

MusiqueSes petits fans devenus grands, Henri Dès leur sert ses tubes en version rock avec son fils. Jusqu’à Paris. Mais où s’arrêtera-t-il?

Image: Mehdi Benkler/LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est rarissime, personne ne fait ça.» Il est en effet peu courant qu’un auteur se parodie lui-même, mais Henri Dès n’est pas peu fier de donner une deuxième vie rock à certains de ses tubes, flanqué sur scène de Ze Grands Gamins, à savoir son fils Pierrick Destraz et Raphaël Ortis, duo connu pour son sens du détournement au sein du défunt groupe Explosion de Caca.

«Tout a commencé avec le club Ebullition qui avait demandé à mon fils de réaliser un hommage avec mes chansons. Au final, huit groupes devaient chacun reprendre trois de mes chansons, j’ai accepté d’en jouer quelques-unes avec Explosion de Caca…»

Les billets se vendent des semaines avant le concert et le phénomène se reproduit dans d’au­tres salles, comme les Docks. Et l’engouement suscité en 2015 par un concert à Paléo où le chanteur à moustaches a fait une apparition surprise décide la bande à poursuivre l’aventure.

«Je pense qu’il y a un public solide qui connaît bien mes chansons, qui a grandi et est heureux de les retrouver sous une nouvelle forme plus proche des musiques qu’il écoute. A chaque fois, l’ambiance est survoltée, le public a la banane et je vois au premier rang des gars, qui ont des bras tatoués aussi larges que mes cuisses, reprendre les refrains en chœur!»

Ce qui avait donc commencé comme une blague devient un défi. Le groupe Henri Dès & Ze Grands Gamins s’officialise. «Nous avons répété pendant des mois et cherché des arrangements plus rock, plus musclés.» Si le chanteur avait accepté d’écouter tout un album de Metallica à l’époque où son fils se passionnait pour lui, son grand modèle rock demeure plutôt Elvis.

Désormais, le trio – «un clown blanc, moi, et ses deux augustes!» – pousse l’aventure un peu plus loin, à Paris, où il a rendez-vous jeudi avec le public de La Maroquinerie. Si le projet plaît, il pourrait se transformer en un album. Un label est déjà sur le qui-vive pour ce qui est de le produire.

www.lamaroquinerie.fr

Créé: 29.11.2016, 11h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...