Le CEVA fera aussi voyager par l'image

Arts visuelsPorté par le Fonds cantonal d’art contemporain, le projet Mire prévoit de diffuser des œuvres vidéo dans les cinq nouvelles gares.

Les portraits dessinés animés de l’artiste kényane Phoebe Boswell occuperont deux immenses écrans qui se font face sur les quais de la gare de Lancy-Bachet. Les visages apparaîtront en dialogue de part et d’autre du rail.

Les portraits dessinés animés de l’artiste kényane Phoebe Boswell occuperont deux immenses écrans qui se font face sur les quais de la gare de Lancy-Bachet. Les visages apparaîtront en dialogue de part et d’autre du rail. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il s’agit de la commande publique la plus ambitieuse jamais portée par le Canton en matière d’art. Piloté par le FCAC (Fonds cantonal d’art contemporain) avec le soutien de l’Office de l’urbanisme, le projet Mire prévoit de déployer une programmation d’œuvres vidéo le long du parcours genevois du Léman Express.

Treize sites spécifiques ont été choisis dans les cinq nouvelles gares pour diffuser ces images en mouvement. Il y aura un ensemble de projections aux Eaux-Vives, d’immenses murs à Champel et à Lancy-Bachet, et des écrans de taille plus modeste à Chêne-Bourg et à Lancy-Pont-Rouge; deux emplacements permettront la présence du son. Par ailleurs, on découvrira des «signaux urbains» à l’entrée des ascenseurs dans toutes les stations sauf à Champel, et un système de médiation sera dispensé par des bornes tactiles à proximité des œuvres.

Si l’inauguration de cette réjouissante proposition ne se tiendra que le 29 janvier 2020, les usagers pourront profiter d’une première pièce à la halte des Eaux-Vives dès la mise en service de la liaison ferroviaire, le dimanche 15 décembre. Et cette mise en bouche s’avérera sans doute spectaculaire, puisqu’on la doit à Roman Signer.

L’artiste appenzellois, maître de la féerie absurde, a travaillé sur les sept escaliers qu’abritent les lieux, en produisant autant de projections. «L’œuvre sera visible des quais, ce sera magnifique, s’enthousiasme Diane Daval, directrice du FCAC. Signer a filmé de micro-événements dans chacun des escaliers durant le chantier, en détournant des objets de leur fonction. C’est décalé, touchant et plein d’humour.» On verra notamment des balles de ping-pong et un kayak dévaler les marches, ou une luge en faire, assez étrangement, l’ascension.

Portraits dessinés

Cette pièce fait partie des quatre grandes commandes prévues pour la première année. Phoebe Boswell, qui installera ses portraits dessinés animés à Lancy-Bachet, Cécilia Bengolea, dont le triptyque occupera un espace de 15 mètres de long à Champel, et Nástio Mosquito, lequel présentera des figures en noir et blanc à Chêne-Bourg, complètent le quatuor.

Outre les invitations faites à des artistes, émergents ou confirmés, on verra des œuvres des collections publiques, dans un premier temps essentiellement celles du FMAC (Fonds municipal d’art contemporain), qui dispose d’un vaste catalogue hérité d’André Iten, fondateur du défunt Centre pour l’image contemporaine. Les dispositifs accueilleront également deux pièces commandées pour la Biennale de l’image en mouvement (BIM), dont la prochaine édition s’annonce pour la fin 2020.

Car formuler une véritable programmation constitue la grande originalité de Mire: «Ça n’existe nulle part ailleurs, souligne Diane Daval. Afin de garantir la diversité, nous avons organisé des temporalités différentes en fonction du type de pièce. Les grandes commandes pourront être exposées pour une durée d’une année, les œuvres des collections autour d’un semestre. Quant aux vidéos diffusées sur les hauts d’ascenseurs, elles demeureront trois mois avant de changer de gare.» Vu l’empressement des voyageurs, les films se doivent d’être courts et dépourvus de narration.

Le projet, objet d’une convention avec les CFF, propriétaire des stations, se développera sur cinq ans. Mais sa coordinatrice espère que le succès sera assez grand pour lui permettre de «l’étendre sur dix ans». Un menu d’une telle envergure a évidemment besoin de nombreuses forces et de délicates négociations. L’idée d’introduire une dimension artistique dans le périmètre des gares du CEVA avait déjà émergé il y a plusieurs années, sans aboutir.

Moment d’émerveillement

Début 2017, l’ouvrage est remis sur le métier. Une étude de faisabilité détermine les sites opportuns et un comité est constitué. Présidé par Andrea Bellini, cornac du Centre d’art contemporain de Genève, le groupe compte, entre autres, la responsable du FCAC, Andrea Lissoni, conservateur à la Tate Modern de Londres, et la Française Stéphanie Moisdon, responsable du master d’art visuels de l’ECAL (École cantonale d’art de Lausanne).

S’ensuivent un grand nombre de discussions avec l’ensemble des acteurs concernés (architectes, CFF, Office fédéral des transports) et l’aval du financement, prélevé principalement sur le budget du FCAC – soit environ 1,5 million pour l’équipement et près de 170000 francs de commandes aux artistes pour la première année. Apporter aux passagers un moment d’émerveillement esthétique couronnera ces efforts. Lesquels semblent inspirer Annemasse, qui s’est enquise du développement de Mire. Peut-être les écrans joueront-ils bientôt à saute-frontière.

Créé: 03.12.2019, 20h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...