Le Cercle franco-suisse lance des passerelles entre Genève et Paris

ART L’association cherche des membres et participants. Voici un échantillon de son travail. Prochaine excursion le 5 mai à Paris.

L’un des tableaux de la collection Mottais de Narbonne, présentée au Louvre. Il est de Viani.

L’un des tableaux de la collection Mottais de Narbonne, présentée au Louvre. Il est de Viani. Image: Louvre

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a quelques jours, les habitués d’Art en Vieille Ville pouvaient rencontrer un groupe traversant à grandes enjambées les galeries. Il venait, en plus, de «faire» à Palexpo le nouveau salon Artgenève. Il s’agissait du Cercle franco-suisse, qui entend jeter des passerelles entre Genève et Paris. On peut y adhérer. Les propositions sont à la fois dynamique et séduisantes. Elles concernent l’ensemble des arts plastiques, alors que nombre de ces groupements ne s’intéressent qu’au contemporain.

Samedi 5 mai, pour prendre un exemple, il y a «encore quelques places pour Paris Collectionneurs». Les participants entreront dans l’intimité de leurs engagements artistiques. «Quatre rencontres avec des personnes d’exception vous feront partager au milieu de leurs œuvres et leurs actions en faveur de l’art.» Les rendez-vous refléteront quatre manières d’acheter l’art à travers Gilles Fuchs, créateur du Prix Marcel Duchamp, la Fondation Chiara et Steve Rosenblum qui présente un ensemble pointu d’art contemporain, Nicolas Laugero-Lasserre qui soutient l’art urbain, et enfin Héléna et Guy Mottais de Narbonne. Des amateurs de tableaux anciens italiens. Un couple dont l’ensemble, très choisi, a récemment été présenté au Louvre.

Les sites

Pour réserver l’une ou l’autre de ces journées, il vous suffit de consulter le programme détaillé, puis de suivre les instructions du bulletin d’inscription: //cerclemenusplaisirs.com/programme.pdf //cerclemenusplaisirs.com/inscription.pdf

Vendredi 15 juin, Bâle sera le centre du monde de l’art avec «Art Basel». «Nous vous proposons de vivre intensément cet événement et de décrypter la complexité et l’attrait de la plus grande foire du monde. Accompagnés par une galeriste engagée, nous entrerons dans l’univers du fondateur d’Art Basel, Ernst Beyeler, dont la Fondation sera alors le théâtre d’une grande exposition du médiatique Jeff Koons». Puis, après un déjeuner en compagnie de l’une des pionnières de la foire, qui expliquera les arcanes de la manifestation, nous aborderons Art Basel avec «Unlimited». Cette section présente les œuvres et installations les plus ambitieuses et monumentales.

«Nous rencontrerons ensuite les galeristes, dont la sélection drastique propose aux plus gros acheteurs des quatre coins du monde le haut de gamme de l’art contemporain, et saisirons la tendance de cette 43e?édition.»

(TDG)

Créé: 02.05.2012, 08h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...