Passer au contenu principal

La manifestation de Rossinière manque de tenue

Entre la carte et le territoire, le festival d’images Alt.+1000 perd au change, malgré quelques propositions fortes.

Les bâtiments factices utilisés sur leurs terrains d'entraînement par les forces spéciales britanniques photographiés par Edgar Martins, à voir à Gruyères.
Les bâtiments factices utilisés sur leurs terrains d'entraînement par les forces spéciales britanniques photographiés par Edgar Martins, à voir à Gruyères.
EDGAR MARTINS

La quatrième édition d’Alt.+1000, rendez-vous biennal de la photographie à Rossinière, a choisi la thématique du «territoire». Celui de la manifestation est cette année éclaté puisqu’une exposition «hors les murs» est allée se nicher dans le château de Gruyères. Et pas la moindre, puisque les images d’Edgar Martins forment cette année l’ensemble le plus imposant de la programmation, accessible par un billet indépendant du reste du festival.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.