Carouge se met en sept pour l'art contemporain

EvénementSept galeries vernissent simultanément des expositions en tout genre ce week-end

"Réminiscence", linogravure de Simon Kroug à découvrir à la Galerie Séries Rares. Image: Simon Kroug

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au moins, avec Art7, on rigole bien. Ce qui n’empêche pas le travail pour autant. Constitué de sept galeries et un musée carougeois, le groupe organise ce week-end son onzième vernissage commun. Pour en parler, on retrouve six de ses représentants autour d’un gâteau au chocolat. Ça discute, ça plaisante, ça s’apostrophe de tous côtés. Œuvrer dans l’art depuis autant d’années sur un même territoire, ça crée des liens.

Quoi de nouveau depuis la dernière édition, il y a un an? Art7 est devenue une association, afin de simplifier et professionnaliser la structure. Et chercher plus facilement des financements en vue d’un deuxième vernissage commun dans l’année, prévu pour octobre prochain.

Séries Rares, le nouveau
Côté participants, Isabelle Dunkel, de la galerie I.D, a quitté le groupe pour se consacrer à la préparation de ses 20 ans. Et un petit nouveau est arrivé. Ou plutôt deux: Mireille et Emmanuel Excoffier, dit Exem, respectivement céramiste et dessinateur. Pas précisément des débutants, puisque avant d’installer la galerie Séries Rares à la rue Vautier, ils tenaient déjà un espace d’exposition aux Eaux-Vives.

Mais pour intégrer Art7, le couple a dû présenter un dossier en bonne et due forme. «Nous avons pris notre décision à l’unanimité, sur des critères de qualité et de professionnalisme», précise Marianne Brand. «Il fallait aussi qu’ils soient sympas, pour pouvoir travailler avec eux!» glisse Christine Ventouras, de la galerie Krisal.

Les sept galeristes ne se sont pas consultés pour le vernissage de ce week-end. Chacun choisit ses artistes et organise son exposition comme il le souhaite. Il y a ceux qui interdisent aux artistes de participer à l’accrochage, d’autres au contraire qui apprécient de partager ce moment avec eux. Ceux qui présentent de jeunes créateurs et ceux qui préfèrent exposer des figures connues. Mais tous les artistes seront présents lors du vernissage.

Et vu l’identité de chaque lieu, la diversité sera assurée. Chez Marianne Brand, on admirera les œuvres des céramistes Rebecca Maeder et Sangwoo Kim, inspirées de la tradition coréenne. Maya Guidi, une fois n’est pas coutume, exposera les chevaux en céramique de Monique Sandoz. Sculpture également, si l’on peut dire, avec les bijoux d’Iris Bodemer à la galerie Annick Zufferey.

Vernissage de sculpture
Dans le domaine de la photo, on trouvera à la galerie Krisal non seulement les clichés de fleurs de Sylvie Buyssens, mais aussi leurs croquis préparatoires. Et Jörg Brockmann, à l’Espace JB, présentera le travail qui a fait connaître Martin Parr, autour du mauvais temps. L’autre technique à l’honneur sera la gravure, avec les slogans ravageurs de François Burland à la galerie Ligne treize, et les délicates linogravures de Simon Kroug chez Séries Rares.

Afin s’intégrer davantage à l’événement, puisqu’il n’inaugure pas de nouvelle exposition, le directeur du Musée de Carouge Philippe Lüscher vernira samedi une sculpture de Jo Fontaine, Cosmos. Acquise par le Fonds de décoration, elle rend hommage aux travailleurs italiens. Une raison de plus de se rendre à Carouge!

Art7, vernissages simultanés en présence des artistes samedi 28 février et dimanche 1er mars de 11 h à 17 h. Inauguration de la sculpture de Jo Fontaine sur la place de Sardaigne samedi à 11 h. Infos: www.art7-carouge.com (TDG)

Créé: 25.02.2015, 21h24

Articles en relation

Les saveurs exacerbées d’Emmanuel Grail

Carouge Au Lion d’or, le nouveau chef de Daniel Comettini, ex-second de Philippe Gil, parti à la retraite, assaisonne ses plats avec énergie Plus...

Feu vert à la rénovation du pont de Carouge!

Parlement Le Municipal de la Ville de Genève a accepté un crédit de 3,72 millions destiné à la restauration du pont. Il y avait urgence. Plus...

«BAM!» l’expo sonore qui fait remuer de la tête aux pieds

Musique L'institut Jaques-Dalcroze fête ses 100 ans avec originalité. Première étape, bruyante, à Carouge. Plus...

Carouge honore une bénévole hyperactive

Récompense A 84 ans, Germaine Wohlhauser a reçu le mérite carougeois pour son engagement associatif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Des gendarmes genevois sous enquête
Plus...