Passer au contenu principal

Capturer le temps, des mots à la toile

Christian Robert-Tissot ouvre les portes de son art. Visite.

Rencontre avec Christian Robert-Tissot, ici dans son atelier à Satigny.
Rencontre avec Christian Robert-Tissot, ici dans son atelier à Satigny.
LAURENT GUIRAUD

Ce n’est pas une bonne idée de demander à Christian Robert-Tissot de jalonner son parcours de repères… L’artiste peintre en donne tout au plus deux ou trois du bout des lèvres. Pourquoi cette gêne à vouloir séquencer sa carrière? «Je ne suis pas très bon en découpage ni en forme de hiérarchisation du temps. J’ai réalisé des œuvres dans les années 80-90 que je n’ai pas poursuivies et que je reprends aujourd’hui. Je devais probablement savoir que j’allais avoir du temps plus tard pour les reconsidérer.» Son travail n’est pas lié à la notion du temps: «Ce dernier est difficilement appréhendable parce qu’il faudrait le voir dans son entier pour mieux le comprendre. Pour moi, les allers et retours sont récurrents.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.