Les candidats Miss et Mister Suisse romande partent en croisière

BeautéLes 32 prétendants au titre ont passé sept jours sur la Méditerranée pour préparer l’élection.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce n’était pas des vacances! Les organisateurs les avaient prévenus. Quand ils ont pris leurs quartiers à Gênes, sur le Splendida, les 32 candidats à l’élection de Miss et Mister Suisse romande connaissaient les conditions du voyage: ces sept jours sur la Méditerranée ne seraient pas de tout repos. De Tunis, Barcelone ou Marseille, ils ne saisiraient que quelques impressions volées entre une séance de maquillage et une interview. Chaperonnés par Sindi Arifi et Ilario Santoro, les tenants du titre, ils n’avaient qu’un seul et même objectif en tête: préparer la finale agendée le 29 novembre à Palexpo.

Sous les ordres de Virginie Montet, ils ont tenté d’assimiler les chorégraphies. Pas facile quand on n’a pas (forcément) le rythme dans la peau! Ils ont également répété leurs gammes d’apprentis mannequins. En défilant sur le pont du navire en maillot de bain. Ou en prêtant leur meilleur profil aux photographes. Dit comme ça, le paquebot de MSC Cruises aurait pu vite se transformer en galère. D’autant que la diane était fixée chaque matin à 7 heures. Mais, malgré ce programme intensif, la belle équipe trouvait encore les ressources pour aller décompresser dans la discothèque. Jusqu’à l’aube. Visiblement, ils n’ont pas été traumatisés par cette semaine d’exercices imposés. Et, en comparaison des dix jours qu’ils consacreront aux Automnales, cette croisière suscitera sûrement quelques élans de nostalgie… (TDG)

Créé: 06.11.2014, 07h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un ministre de l'Economie doit-il savoir parler anglais?
Plus...