Passer au contenu principal

Camille Paglia, les mauviettes, le sexe et l'art de la guerre

L'essayiste américaine tire à boulets rouges sur un féminisme académique «puritain et infantilisant» dans son dernier ouvrage.

Camille Paglia défend l’émancipation par la responsabilisation personnelle.
Camille Paglia défend l’émancipation par la responsabilisation personnelle.
Getty Images

À 72 ans, l’Américaine Camille Paglia est un ovni dans le milieu du féminisme, un véritable taon, une empêcheuse de tourner en rond. «Débarrassons-nous du féminisme d’infirmerie et de dénigrement des hommes [...] devenu un bac à légumes fourre-tout dans lequel un tas de pleureuses paumées peuvent entreposer leurs névroses défraîchies.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.