«Blair Witch»

CinémaIl s’agit de la suite directe de «The Blair Witch Project», film d’horreur et d’épouvante sorti en 1999.

Tamara (Valorie Curry) dans «Blair Witch».

Tamara (Valorie Curry) dans «Blair Witch». Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1. Origine du projet

En 1999, Le projet Blair Witch innovait dans le genre souvent balisé de l’horreur. Trois étudiants partaient tourner un documentaire sur la légende d’une sorcière dans une forêt avant de disparaître mystérieusement. Un an plus tard, on retrouvait les bandes vidéo qu’ils avaient tournées et qui constituent le film lui-même. Projeté cette année-là à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, ce film d’épouvante avait provoqué un buzz instantané.

2. Première suite

En 2000, une suite de Blair Witch Project avait été réalisée. Malheureusement trop banale pour marquer les mémoires. C’est finalement plus de quinze ans après que ce film unique a enfin sa vraie séquelle. Blair Witch repose sur le même principe narratif. Et démarre alors que le frère d’une des disparues visionne à nouveau les bandes et croit y reconnaître sa sœur. Pensant qu’elle est peut-être encore vivante, il repart dans la fameuse forêt avec des potes.

3. Terreur pure

Cette fois, ce sont leurs bandes vidéo que l’on retrouve dans la forêt et qui constituent la matrice de ce nouveau film, signé Adam Wingard, déjà auteur de V/H/S. Le cinéaste use habilement du hors-champ et des coupures pour créer une symphonie de terreur pure par instants éprouvante. Les vingt dernières minutes du métrage sont particulièrement suffocantes. Cardiaques s’abstenir. P.G.

Arena / Pathé Balexert Cote: **

Créé: 20.09.2016, 19h42

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...