Bilan positif pour le festival Morges-sous-Rire

ScèneLe grand-prix a été décerné à Michaël Hirsch et le lausannois Jessie Kobel a remporté le concours «scène ouverte».

Le lausannois jessie Kobel - Image: Morges-sous-rire

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La 28e édition du festival Morges-sous-Rire s'est terminée dimanche sur un «bilan plus que positif», ont indiqué les organisateurs dans un communiqué. Plus de 15'000 personnes ont assisté aux 32 spectacles, malgré une météorologie capricieuse.

Pratiquement toutes les représentations ont affiché complet. Parmi les 80 artistes invités figuraient notamment Elie Semoun, Stéphane Guillon, Raphaël Mezrahi, Jean-Marie Bigard ou encore les Suisses Brigitte Rosset et Thierry Meury.

Jessie Kobel pour 2017

Le grand prix Morges-sous-Rire, qui est décerné à un artiste présentant son premier spectacle, a été adjugé à Michaël Hirsch. Quant au prix SSA de l'humour, d'un montant de 20'000 francs, il a été remis à Yann Lambiel pour son spectacle «Get up!».

Jessie Kobel a, lui, remporté le concours «scène ouverte». L'artiste lausannois représentera la Suisse en 2017 dans les plus grands festivals d'humour francophones.

La prochaine édition du festival Morges-sous-Rire se déroulera du 19 au 25 juin 2017, précisent dans leur communiqué les organisateurs. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2016, 02h53

Articles en relation

Raphaël Mezrahi profite de Morges-sous-Rire pour revenir distiller son non-sens

Humour Entre autres pépites du festival morgien, l’homme des interviews absurdes remonte seul sur scène avec un spectacle très vidéo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.