La BIG migre vers des contrées interstellaires

FestivalFin juin, la BIG installera ses quartiers afin de faire découvrir l’art sous le signe de l’exploration.

Le chantier, site où se déroulera le festival de la BIG.

Le chantier, site où se déroulera le festival de la BIG. Image: Marie De Lutz

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La troisième Biennale Interstellaire des espaces d’art de Genève va bientôt atterrir sur le site du «chantier», aux Charmilles, entre containers et travaux. Son but? Proposer, l’étendue d’un week-end, une exploration intense où l’art genevois mue continuellement. Cette année, une jeune et nouvelle équipe de coordination façonne le projet. Et qui dit nouvelle équipe, dit aussi nouveaux nom, lieu et concept. L’essence de BIG, qui entend offrir un lieu aux espaces d’art, reste la même. Cependant, le terme interstellaire apparaît. «On voulait une dénomination plus inclusive en lien avec la question de la recherche spatiale. Interstellaire nous inspire un côté joyeux, alternatif et décalé, ce qui nous correspond parfaitement», explique Rémi Dufay, coordinateur de l’événement.

Le Quartet, un des partenaires de cette expérience, aux côtés de la Ville de Genève, met à disposition 25 000 m2 de terrain vague. L’équipe du Laboratoire d’architecture, responsable de la conception de la structure, a immédiatement senti le potentiel de cette friche. «Il s’agit d’un site en pleine mutation. L’utiliser lui donne un sens afin qu’il ne reste pas anonyme», précise Mounir Ayoub. La Plaine de Plainpalais n’étant pas disponible aux dates souhaitées, l’alternative du chantier est apparue comme une aubaine pour les organisateurs.

Environnement post apocalyptique

Les idées qui traverseront la BIG tout au long de son existence éphémère tiennent en deux mots: cohabitation et production. En effet, la BIG a pour enjeux d’interroger le vivre-ensemble dans un environnement toujours plus restreint et avec des ressources limitées. La place de l’art, mais aussi des habitants y est centrale. La BIG a également privilégié le caractère productif de cette manifestation plutôt qu’une forme plus traditionnelle d’exposition. La création artistique se réalisera en direct puis sera archivée de façon immédiate. En tout, ce seront quelque 70 collectifs et artistes qui se réuniront autour de trois pôles charpentés par des arceaux de serres articulés et recouverts de toiles.

Plus concrètement, les spectateurs pourront notamment découvrir un environnement postapocalyptique où seule une voiture en panne et des pop-corns subsistent. À voir aussi, le Fesses-tival, qui offrira des espaces de création, d’échanges et de discussion autour de la promotion d’une vision inclusive de la sexualité. L’espace Kugler, le centre culturel des Grottes, le Spoutnik, parmi d’autres, présenteront leurs œuvres originales.

Biennale Interstellaire des espaces d’art de Genève Le Chantier, rue de Lyon 110, du 28 au 30 juin, www.bigbiennale.ch

Créé: 04.06.2019, 19h06

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...