Baby Jane fait monter l’angoisse à l’Alchimic

ThéâtreLa metteuse en scène Silvia Barreiros réussit le terrible duel entre une femme enfant et une star en fauteuil roulant.

Pascale Vachoux (Blanche) et Clara Brancorsini (Jane).

Pascale Vachoux (Blanche) et Clara Brancorsini (Jane). Image: ESTER PAREDES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Gros succès à prévoir pour «Qu’est-il arrivé à Baby Jane?» à l’affiche du Théâtre Alchimic jusqu’à la fin du mois. Le choix des actrices, leur jeu et la mise en scène de Silvia Barreiros réussissent magnifiquement à cette adaptation pour le théâtre d’un roman américain de 1960. Porté à l’écran deux ans plus tard par Robert Aldrich, avec Bette Davis et Joan Crawford dans les rôles principaux, il demeure un classique.

De somptueuses références qui n’ont pas fait reculer les deux actrices de la Cie Apsara, Clara Brancorsini et Pascale Vachoux. Toutes deux s’approprient courageusement les rôles des sœurs Hudson, l’une blonde et minaudière, naguère enfant prodige de la scène sous le nom de Baby Jane, l’autre brune et austère, ancienne star de Hollywood, condamnée à vivre en fauteuil roulant depuis un accident de voiture. Telle est Blanche.

Toujours très classe, Pascale Vachoux met ce qu’il faut de fragilité dans ce personnage raidi par le handicap, d’une indulgence coupable – on comprendra pourquoi – à l’égard de sa dangereuse sœur. Celle-ci a les traits de Clara Brancorsini, une comédienne qui paraît faite pour ce rôle à la limite du burlesque. Elle n’en est pas moins inquiétante, car Baby Jane tient Blanche à sa merci, dans la villa de Los Angeles où les deux sœurs vieillissent à l’ombre de leur gloire passée.

Sur la petite scène de l’Alchimic, le vidéaste Robert Nortik réalise l’exploit de représenter alternativement dans le même espace le rez-de-chaussée et le premier étage de la maison, reliés par un escalier qui a son rôle à jouer. Ce dispositif fonctionne si bien que le jeu des actrices, secondées par Amanda Cepero et Thierry Jorand dans deux rôles courts mais importants, se déploie avec une vérité qui fait grandir l’angoisse du public.

Pour qui n’a plus les détails du roman ou du film en mémoire, le suspense est de taille. Quelques scènes d’anthologie contribuent à le faire monter en puissance. Les rapports délétères que les deux sœurs entretiennent, l’arrière-plan mystérieux de leur horrible huis clos, ces éléments affleurent progressivement, grâce au jeu intelligent de Clara Brancorsini et Pascale Vachoux. Choix musicaux, scènes du passé tournées en noir et blanc avec Dimitri Anzules, Cléa Hayoz et Milla Nortik, tout cela atteint le même but: un vrai moment de plaisir au théâtre.

«Qu’est-il arrivé à Baby Jane?» Jusqu’au 29 septembre au Théâtre Alchimic, à Carouge. www.alchimic.ch

Créé: 11.09.2019, 15h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...