Ces yeux tout noirs me font flipper

DécryptageElle est étrange, la nouvelle campagne visuelle de L'Abri? Signé Alex Howling, illustrateur à la fascinante tablette graphique...

Mélina Martin, performeuse en résidence à L'Abri pour la saison 2019-2020, pose pour la campagne visuelle de la fondation genevoise.

Mélina Martin, performeuse en résidence à L'Abri pour la saison 2019-2020, pose pour la campagne visuelle de la fondation genevoise. Image: Davia Amaral/Alex Howling

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Abri, dont la fondation accueille chaque année au pied de la Vieille-Ville, place de la Madeleine, de jeunes artistes en résidence, lance sa communication visuelle pour la saison 2019-2020.

Après les chairs éclaboussées de rouge à lèvres qui marquaient en 2018 la première campagne sous l’égide du nouveau maître de maison, Rares Donca, voici que la photo vire au plus sobre. En apparence du moins. Si le concept de base reste le même – présenter les visages de tous les artistes «associés», dix au total – le résultat ne manquera pas d’intriguer.

Voici des clichés en noir et blanc, «photo shoot» réalisé par David Amaral. Rien d’anormal en apparence. Sauf que les yeux, pupilles, iris et blancs apparaissent complètement noirs. C’est inquiétant? Carrément étrange, sinon dérangeant. Manière de «sortir du portrait classique», commente le graphiste responsable de cet étonnant travail. Alex Howling, c’est son nom, fait partie des résidents de L’Abri. Il a donc droit lui aussi à sa photo, pas moins perturbante que les autres.

Regard de jais

Comment obtenir ce regard de jais? Avec des lentilles, «pas faciles à porter», relate l’intéressé. Pour la performeuse Mélina Martin, que voici à l’image, il a fallu faire recours à l’ordinateur.

Le numérique, grâce à la tablette graphique, voilà un média qu’affectionne Alex Howling, qui en tire également parti pour élaborer d’audacieux assemblages. Il faudra aller sur le site de la fondation pour voir le résultat complet de cette campagne: aux portraits s’ajoutent en juxtaposition des formes de couleurs clignotant comme un stroboscope. En partant d’un format carré évoquant le logo de L’Abri, chaque artiste était invité à découper sa propre forme, afin de figurer, explique Alex Howling, les démarches individuelles réunies dans cet «espace de collaboration» qu’entend constituer L’Abri.

Créé: 24.10.2019, 19h12

Globes

Ça devait être dans «X-Files», une série, ou un film fantastique, à tendance horrifique. Quand le personnage a le regard qui vire ainsi… Ça veut dire: pouvoir surnaturel, possession. Les codes du cinéma de genre, voilà ce que suggèrent ces yeux d’un noir pour le moins inquiétant. Parfaitement fascinant.

Forme

La publication numérique permet d’animer l’image a priori figée d’une affiche. Sur le site web de L’Abri, une forme de couleur vive qui clignote est superposée à chaque portrait. Pour sa part, l’artiste Mélina Martin, performeuse, a dessiné une tache jaune aux contours organiques.

Bouche

Noir et blanc et nu. Point de chairs roses sur le cliché. Pas d’habit non plus qui pourrait distraire le regard. Et puis la bouche: sans maquillage, naturelle, celle-ci évoque la statuaire antique, ou le sourire de «La Joconde».

Doigts

Le geste reste anodin. Pourtant,cette main frôlant la paupière – les doigts esquissant comme un bouquet de plumes – ajoute au trouble de la scène. L’ensemble – expression du visage et chevelure aussi – évoque un être surnaturel, voire artificiel.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...