Passer au contenu principal

L’Histoire se serait trompée d’Alésia

Un archéologue remet en cause le site antique le plus célèbre de France.

Le site d’Alésia, revu et corrigé
Le site d’Alésia, revu et corrigé

A l’aube de l’inauguration du Muséoparc sur le site d’Alise-Sainte-Reine, un archéologue lyonnais, Pierre André, lance un pavé dans la mare. Il résume sa thèse par une boutade: «La statue de Vercingétorix a été érigée à l’emplacement de la tente de Jules César.» Les lecteurs d’Astérix le savent: la localisation d’Alésia reste controversée. La grande majorité des archéologues estiment que c’est à Alise-Sainte-Reine que Vercingétorix se réfugia en 52 av. J.-C. Jules César assiégea et soumit le chef des Gaulois coalisés. Ce qui permit à Rome d’annexer la Gaule.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.