Le Kunstmuseum de Berne présente la peinture d’Antonio Saura

EXPOSITIONMort en 1998, l’artiste espagnol n’avait pas eu de grande rétrospective depuis 1979. L’artiste était lié à Genève. Sa fondation se trouve à Meinier.

Mort en 1998, Antonio Saura n’avait pas eu de grande rétrospective depuis 1979. L’artiste espagnol était lié à Genève. Sa fondation se trouve à Meinier.

Mort en 1998, Antonio Saura n’avait pas eu de grande rétrospective depuis 1979. L’artiste espagnol était lié à Genève. Sa fondation se trouve à Meinier. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un Saura peut en cacher un autre. Les cinéphiles des années 1970 adoraient Carlos Saura. C’était oublier son frère Antonio. Né en 1930, mort en 1998, ce dernier reste un des représentants les plus marquants de la peinture espagnole du XXe siècle. Genève est lié à son activité. Rainer Michael Mason, du Cabinet des estampes, l’a défendu de son vivant. Aujourd’hui, la fondation dédiée à l’artiste se trouve à Meinier.

Le Kunstmuseum de Berne et Wiesbaden se sont aujourd’hui associés pour présenter une rétrospective de 190 œuvres. Celle-ci entend éclairer l’œuvre dans toute sa diversité et sa complexité.

Autodidacte

C’est comme autodidacte et sous l’influence d’Yves Tanguy et de Joan Miró que Saura débute en 1947. À la recherche du «vrai paysage de l’inconscient», il crée ses premières œuvres surréalistes à partir de 1950. Suivra un séjour à Paris en 1954-1955. Les «Dames» et des «Autoportraits» marquent les débuts, en 1956, d’une œuvre fortement fondée sur une expressivité singulière. L’intérêt de Saura pour Vélasquez, Goya et Picasso apparaît dès lors de façon récurrente.

L’exposition s’intéresse à toutes les périodes de création de Saura. Elle en présente les grandes séries par des œuvres majeures. La manifestation s’intéresse aussi aux illustrations, aux dessins et aux sculptures. Le projet est ambitieux, il s’agit en effet de la première rétrospective de Saura depuis la grande exposition organisée par Ad Petersen en 1979 au Stedelijk Museum d’Amsterdam. (TDG)

Créé: 17.07.2012, 10h32

Pratique

«Antonio Saura», Kunsmuseum, 8, Hodlerstrasse, tél. 031 328 09 44, jusqu’au 11 novembre. Tél. 031 328 09 44, site www.kunstmuseumbern.ch Ouvert le mardi de 10h à 21h, du mercredi au dimanche de 10h à 17h.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...