Diamant historique, le Beau Sancy sera vendu à Genève en mai.

ENCHÈCHES Trouvé en Inde, il a appartenu aux Couronnes de France, d’Angleterre et de Prusse. C’est Sotheby’s qui offrira le joyau, vendu par la Maison Royale de Prusse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sotheby’s Genève va vendre le Beau Sancy, l’un des diamants historiques les plus importants jamais mis aux enchères. La chose se passera le 15 mai 2012. Témoin de quatre siècles d’histoire européenne, le joyau a appartenu à la Couronne de France, avant d’être transmis à la Maison d’Orange ainsi qu’aux familles royales d’Angleterre et de Prusse. Pesant 34,98 carats, ce caillou est estimé entre 2 et 4 millions de francs.

Acquis par Nicolas de Harlay, Seigneur de Sancy (1546-1629) à Constantinople au cours de la seconde moitié du XVIe siècle, le Beau Sancy provient certainement des mines de Golconde, au centre de l’Inde. En 1604, de Sancy vend le diamant pour 75'000?livres à Henri IV, qui l’offre à son épouse, Marie de Médicis. Passionnée de pierres précieuses, la reine avait longtemps convoité le joyau, mais Henri IV s’était jusqu’alors refusé à une telle dépense. Il n’est pas surprenant que la pierre ait orné la couronne de Marie de Médicis lors de son sacre, le 13 mai 1610, comme le montre son portrait par Frans II Pourbus, visible au Louvre

Détour par la Hollande

Régente de France après l’assassinat d’Henri IV en 1610, Marie se voit peu à peu dépossédée de son pouvoir par son fils Louis XIII. Criblée de dettes, exilée, elle doit se séparer de ses biens. Le Beau Sancy passe au Prince Frédéric-Henri d’Orange-Nassau (1584-1647) pour 80'000?florins, la dépense la plus importante des Provinces-Unies en 1641. La même année, soucieux de renforcer ses alliances avec les grandes puissances européennes, Frédéric-Henri se sert du Beau Sancy afin de sceller le mariage de son fils Guillaume (1626-1650), futur Guillaume II d’Orange-Nassau, avec Marie Stuart (1631-1660), fille de Charles I d’Angleterre et d’Henriette-Marie de France. La petite-fille de Marie de Médicis, par conséquent.

A la mort de son époux, Marie Stuart embarque pour l’Angleterre avec sa cassette dans le but de soutenir le combat de son frère Charles II pour le trône d’Angleterre. En 1662, le Beau Sancy se voit mis en gage. Il ne réintègre le trésor de la Maison d’Orange-Nassau qu’en 1677, à l’occasion du mariage de Guillaume III d’Orange-Nassau (1650-1702) avec Marie II Stuart, fille du roi d’Angleterre Jacques II.

Caché pendant la guerre

En 1689, le couple est appelé à monter, après une révolution, sur le trône d’Angleterre. Cependant, à la mort des monarques et en l’absence d’héritiers, le Beau Sancy rejoint la Maison d’Orange-Nassau. En 1702, suite à la résolution d’un long différend entre les héritiers de la Maison d’Orange, Frédéric I, tout juste couronné premier roi de Prusse, accepte de renoncer à l’ensemble des bijoux contre le Beau Sancy. Il en fait l’ornement principal de la nouvelle couronne de Prusse.

Le Beau Sancy est ensuite transmis de génération en génération, porté lors d’importants événements royaux. Après l’exil aux Pays-Bas du dernier empereur d’Allemagne et roi de Prusse en novembre 1918, les joyaux de la Couronne demeurent au Palais du Kaiser à Berlin. En 1944-45, ils sont dissimulés derrière un mur de brique dans une crypte à Bückeburg, avant d’être retrouvés par les troupes britanniques, puis rendus à la Maison de Prusse.

Un jeune prétendant

Après la guerre, le fils aîné du Kaiser, le Kronprinz Guillaume (1882-1951) et le fils de ce dernier, le Prince Louis-Ferdinand (1907-1994) héritent du Beau Sancy. Au décès du Prince Louis-Ferdinand, le diamant est transmis son petit-fils, Georg-Frédéric, né en 1976 et aujourd’hui à la tête de la Maison royale de Prusse.

Créé: 28.02.2012, 11h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...