Une lune d’acier tend un miroir à la ville

DécryptageUne sculpture monumentale de l'artiste grison Not Vital vient d'atterrir à Plainpalais.

Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle a posé, mardi, son galbe étincelant sur le vert gazon de la place du Cirque, à Plainpalais. Les flancs de cette lune en acier poli présentent un lustre si pur qu’ils reflètent chaque détail alentour, leur parfaite convexité ne se trouvant altérée que par une série de petites dépressions circulaires. Intitulée «Moon», cette œuvre de 2,90 mètres de diamètre pour une demi-tonne a été imaginée par l’artiste grison Not Vital et produite artisanalement dans son studio en Chine. Elle a été offerte à la Ville de Genève par le Groupe Mirabaud à l’occasion de son bicentenaire.

Expression de la métamorphose continuelle, symbole des rythmes biologiques et du passage du temps, l’astre de la nuit renvoie à une poétique et des croyances séculaires. «Il arrive de tomber de la lune, mais l’offrir est le plus beau cadeau qu’on puisse faire, sourit Not Vital. D’habitude, il est impossible de la toucher. Là, elle est à portée de main de tous.» Le pouvoir d’attraction de la sphère métallique se vérifie sans délai: sa rotondité invite voluptueusement au toucher et sa surface miroitante aimante le regard, qui s’y plonge tel celui de Narcisse dans l’onde.

Un globe comme une psyché

L’artiste attache beaucoup d’importance aux liens qu’entretient la sculpture avec son environnement: «Exposée à l’intérieur, «Moon» a une dimension surréelle. Mais dans la nature, elle peut se perdre, se transformer, absorber des images.» Le sculpteur raconte en avoir placé un exemplaire dans le lac de sa propriété: en été, elle est hors d’atteinte, tandis que les glaces de l’hiver permettent d’y accéder.

À Genève, perspective urbaine, ciel mouvant et passants se contemplent donc dans l’éclat de ce globe comme dans une psyché. Les aristotéliciens expliquaient les taches lunaires par le fait que le satellite, d’une limpidité de miroir, réfléchit le paysage terrestre. En voilà une traduction contemporaine.

Créé: 03.10.2019, 17h13

Attrait

La pièce monumentale attire irrésistiblement les curieux. Ils viennent s’y mirer et jouer avec ses reflets. «La sculpture, contrairement à la peinture, prend son sens lorsqu’on en fait le tour, avance l’artiste. Elle possède une plus grande permanence.»

Écho

Visible et accessible en tout temps, l’astre de métal assimile et renvoie les nuances et les formes du lieu dans lequel il s’insère. Il fait écho, aussi, aux autres œuvres d’art dans l’espace public de la plaine de Plainpalais, telles les installations lumineuses de «Neon Parallax», sur les toitures des immeubles.

Microcosmes

Les cratères sont précisément reconstitués sur la base d’une modélisation de la NASA, et injectent ainsi un pan de science dans la vision idéalisée de la lune qu’offre «Moon». Vu leur concavité, ils réfléchissent les objets à l’envers, parsemant le globe argenté de microcosmes visuels.

Méthode

Parvenir à cette perfection de contour et d’aspect a exigé un gros travail collectif. L’acier n’est pas coulé mais martelé à la main, avant d’être soudé par deux ou trois artisans depuis l’intérieur de la sphère. Not Vital, qui «n’aime pas ce qui est fait à moitié», a longtemps cherché une technique de polissage satisfaisante: «Après des années, on a enfin trouvé une méthode avec de la terre et de l’eau.»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...