La plume pointilliste d’Adrien Savigny réinvente des cieux et des îles

Art contemporainLe jeune artiste genevois expose pour la première fois ses délicats dessins à la galerie Kaïros à Carouge.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Adrien Savigny a étudié la mode et ça se voit. Tout de noir vêtu, portant un pantalon ample et une veste de guipure fermée par quelques broches scintillantes, c’est paré de ses propres créations qu’il accueille le visiteur à l’espace Kaïros. L’artiste genevois de 32 ans y présente «Cartographies», un ensemble de 26 dessins que la galerie carougeoise, en collaboration avec les ateliers Grimm, lui donne l’opportunité d’exposer pour la première fois.

Réalisés au crayon, au feutre ou à la plume, ces travaux sur papier sont étonnants de délicatesse. Procédant avec une minutie pointilliste, Adrien Savigny crée des paysages imaginaires, évoquant des îles ou des voûtes célestes. «Je me suis remis au dessin durant mon cursus en design textile à la Haute École d’art de Lucerne, alors que nous travaillions sur le motif du nuage», explique celui qui est aussi diplômé en design mode de la HEAD.

Une substance cosmique en mouvement

Il se lance dans un patient processus graphique, recouvrant 2,5 mètres de papier en rouleau de points au feutre. L’entreprise épuise une quarantaine de stylos en trois semaines. Effectué avec un soin de bénédictin mais guidé par l’intuition, l’effort accouche d’une œuvre très poétique. On dirait une substance cosmique en mouvement, comme un pan de ciel étoilé où vibreraient des nébuleuses.

Cette première pièce, affichée au fond de la galerie, sert de matrice aux autres. L’artiste décline le principe à la plume, usant de trois bleus différents. Cette fois, il trace une multitude de minuscules cercles jusqu’à former des genres d’îles. «Je commence par la matière, la forme s’impose d’elle-même. Il s’agit d’un travail assez méditatif.» Adrien Savigny emploie également le crayon graphite pour figurer, à traits graciles et serrés, la rudesse minérale des météorites, ou fait émerger au Rotring noir des alvéoles organiques qu’on dirait empruntées aux cellules. Une exécution si subtile qu’une loupe est mise à disposition du visiteur…

Cartographies Jusqu’au 22 sept. à l’espace Kaïros, rue Ancienne 5, à Carouge. Je-ve 15 h-19 h, sa-di 12 h-17 h (le week-end en présence de l’artiste). www.espacekairos.com

Créé: 16.09.2019, 16h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...