L’artiste Anthea Moys affronte seule une équipe de hockey

AntigelA Antigel, la performeuse a fait des matches inégaux son concept.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après avoir perdu à la lutte suisse, au vélo sur piste et au cor des Alpes – dernier challenge conclu sur une honorable défaite de 55 points contre 67 –, la performeuse sud-africaine Anthea Moys et son team composé d’elle seule faisaient vendredi soir un ultime match dans le cadre du festival Antigel. Sur la glace de la patinoire extérieure des Vernets, la jeune femme a joué contre l’équipe des moins de 15 ans du Genève Servette Hockey Club. Un vrai massacre.

«Elle s’est entraînée comme une folle, une lionne, une antilope! La voici pour une dernière catharsis en patins!» Au micro, Mathias Glayre, comédien en costard, présente, commente et enjoint le public à applaudir. Sur les gradins, les adultes sourient, les enfants rigolent. Engoncée dans son équipement, la performeuse avance péniblement, totalement dépassée par la célérité de ses adversaires, qui en rajoutent dans le dramatique sous l’œil amusé de leurs parents – joie du but âprement disputé, encouragement bruyant de leurs coéquipiers.

Cette confrontation inégale entre une hockeyeuse néophyte et les futurs pros du GSHC paraît dérisoire, si pas dénuée d’intérêt. L’enjeu est ailleurs. S’il n’y a rien de spectaculaire sur la glace – le jeu est trop lent –, le concept fait réfléchir sur ce que représente la finalité du jeu. Absurde, mais loin d’être idiot.

Anthea Moys perd son gardien, pénalisé pour un tiers-temps: la silhouette en bois finit au placard. Les juniors en profitent: c’est la curée dans cet affrontement bizarre, mais parfaitement à la régulière, arbitre y compris.

Score finale: 10 à 0 pour le GSHC. Et un pari tenu pour Anthea Moys, qui a mené à bien son entraînement – elle a chaussé des patins pour la première fois il y a deux mois – et vécu le hockey de l’intérieur. (TDG)

Créé: 14.02.2014, 22h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Affaire Maudet: nouvelle révélation
Plus...