Artgenève se termine sur un bilan satisfaisant pour tous

ART CONTEMPORAIN Les visiteurs sont venus. Les marchands ont vendu. Les échos se sont montrés bons. On pourra repartir sur un bon pied en janvier 2014.

Thomas Hug. Pour le directeur, tout est bien allé.

Thomas Hug. Pour le directeur, tout est bien allé. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Artgenève a fermé ses portes dimanche à Palexpo. Les ventes et la fréquentation, avec 8600 visiteurs, «ont dépassé les attentes», a affirmé son directeur Thomas Hug.

Les choses n’étaient pas acquises d’avance. «Nous avons déplacé la date pour profiter du passage des touristes de sports d’hiver en Suisse et nous éloigner d’Art Basel, qui se déroule début juin», a expliqué Hug. Janvier ne passe pas, commercialement, pour un bon mois. Notons cependant que deux foires, l’une contemporaine (la «Fiera» de Bologne) et l’autre classique (la BRAFA de Bruxelles) se déroulent à ce moment-là.

Une plate-forme

Les galeristes se montrent satisfaits. «Les ventes ont bien marché, certaines dépassant les centaines de milliers de francs de chiffre d’affaires», assure le directeur. Mais il faut dire le prix de certaines œuvres frôlait parfois le million à Palexpo, quand il le dépassait pas. Il suffisait donc aux participants les plus importants d’écouler une seule pièce.

Le but des organisateurs est de créer une plate-forme artistique en Suisse romande. Ce nouveau rendez-vous genevois orienté luxe suit de quelques jours le Salon international de la Haute Horlogerie (SIHH). «Artgenève souhaite toutefois conserver une taille humaine et se veut complémentaire à Art Basel», explique Thomas Hug. Il faut dire qu’il semble difficile de régater avec cette foire, qui connaîtra sa 43e édition en 2013. Il y a à Bâle des centaines de marchands en «stand-by».

Créé: 04.02.2013, 09h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...