Artgenève, un salon dont la cote s’affirme

Art contemporainLes galeristes d’ici et d’ailleurs se montrent enthousiastes pour cette quatrième édition à Palexpo.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ton était déjà donné dans le bus 5 qui mène à Palexpo. Avant de s’engouffrer dans la file des VIP, un gentleman italien demandait à une connaissance croisée par hasard, «Do you go to artgenève? This is really worth it!» En gros, sans même y avoir pénétré, on sait que le salon vaut le détour. Même constat chez cette collectionneuse genevoise croisée dès l’ouverture entre les allées noires, qui avait délaissé la foire jusqu’à ce que la nouvelle formule se mette en place il y a trois ans, sous la houlette de Thomas Hug.

Depuis que l’événement s’appelle artgenève, un gros travail a été effectué sur le choix des galeries, premières garantes d’une foire réussie. Elles sont 74 pour cette 4e édition à se partager l’espace. Le visiteur s’en sort donc sans être atteint par cette fameuse nausée qui contamine tout amateur d’art dans les foires où plusieurs centaines d’exposants jouent des coudes.

Une qualité non négligeable, que relève le galeriste parisien Laurent Godin. «C’est une foire qui n’est pas dans l’hystérie. On peut rencontrer les gens calmement, prendre du temps avec eux. C’est une échelle plus humaine, même si ce n’est pas un lieu facile au niveau financier. Mais il y a un vrai potentiel. C’est encore en train d’éclore, et c’est très beau d’y participer.»

A quelques pas de là, Daniella Luxembourg, de la galerie Luxembourg & Dayan (Londres et New York), se montre enthousiaste. Il est 16 h 15. L’espace est ouvert depuis 2 h. Elle aurait déjà vendu 80% des œuvres de la jeune et brillante Rebecca Ward. «C’est un salon qui est parvenu à attirer de très bonnes galeries et qui est suivi aujourd’hui par de nombreux marchands d’art, eux-mêmes suivis par des collectionneurs.» Les galeries genevoises, qui composent une part importante de la manifestation, comptent justement sur la venue d’acheteurs qui ne passaient pas forcément par l’arc lémanique auparavant. «L’an dernier, la foire nous a permis de faire la connaissance d’un nouveau gros collectionneur, note le Genevois Sébastien Bertrand. Cette visibilité est importante pour nous.» Car comme le fait remarquer la Bâloise Anne Mosseri-Marlio, à part Art Basel où il est devenu extrêmement difficile d’entrer, «il n’y avait pas de foire de qualité en Suisse, alors que le marché y est important.»

Quant aux difficultés posées par la chute de l’euro, elles ne semblent pas passer par ici. «Un seul exposant m’a demandé si le prix du stand était ajusté, précise Thomas Hug. Je ne crois pas qu’il y ait de réelles répercussions sur ce marché.»

Artgenève A Palexpo jusqu’à dimanche. www.artgenève.ch. Tarif plein: 20 fr.

Créé: 28.01.2015, 20h02

Articles en relation

Coups de cœur à artgenève

Culture Le salon d’art international a ouvert ses portes mercredi aux professionnels et aux VIP. Voici trois bonnes raisons d’y aller dès jeudi, et jusqu’à dimanche. Plus...

Des sculptures s’invitent en ville pour Artgenève

Art contemporain Onze galeries participant au salon d’art international présentent un de leurs artistes sur les quais. Plus...

Les Fonds d'art contemporain de la Ville et du Canton s'offriront une visibilité à Artgenève

Expositions Le salon donne l’occasion aux deux entités de présenter les œuvres de leur fonds, et leur mission Plus...

Artgenève, un salon d’art convivial et intime

Genève La 3e édition de la manifestation, qui recevra cette année 61 galeries dont la moitié environ provient de l’international, se tiendra du 30 janvier au 2 février à Palexpo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.