L’art féroce et tendre de Burki

HommageLe dessinateur vaudois est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cruelle période pour les célébrités en général et les dessinateurs de presse en particulier: quelques jours après la disparition de Mix & Remix, Raymond Burki, emblématique dessinateur de notre confrère et partenaire 24 Heures, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi. L’homme à la casquette (lire son portrait et les réactions en page 18) laisse une œuvre admirée par ses pairs et aimée du grand public.

L’art de Burki tenait notamment à son choix du dessin sans paroles, lui interdisant toute facilité. Le trait pouvait se faire férocement caricatural, exagérant à l’infini le nez proéminent d’un Pascal Couchepin ou le strabisme d’une Doris Leuthard survoltée.

Mais ses «victimes» elles-mêmes ne pouvaient lui en vouloir, tant Burki savait conjuguer trait d’esprit au vitriol et absence complète de méchanceté. Pour illustrer sa plume, nous avons choisi six dessins parmi les milliers sortis de son imaginaire.

Créé: 29.12.2016, 22h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...