Passer au contenu principal

«Aquarius» est devenu un symbole de la crise

C’était l’un des chocs du Festival de Cannes. Rencontre avec son auteur, le cinéaste Kleber Mendonça Filho.

Kleber Mendonça Filho: «Je n’attends jamais rien. Le cinéma peut rendre fou à cause des attentes.»
Kleber Mendonça Filho: «Je n’attends jamais rien. Le cinéma peut rendre fou à cause des attentes.»
LAURENT GUIRAUD

Personne ne le voyait venir. Kleber Mendonça Filho était le grand inconnu de la compétition du dernier Festival de Cannes. Mais à l’instar de Toni Erdmann, son Aquariusa fait le buzz sur la Croisette. Et tout comme le génial film de Maren Ade, il a été à son tour ignoré au palmarès. Illogique, on l’a déjà dit et redit. D’autant plus que le bouche à oreille autour d’Aquariusa été instantané.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.