Passer au contenu principal

Appel à rémunérer les artistes

Des acteurs de la scène des arts visuels genevois se mobilisent pour une meilleure régulation de leur travail.

Pour certains artistes, tout travail, fusse-t-il créatif, mérite salaire.
Pour certains artistes, tout travail, fusse-t-il créatif, mérite salaire.
GuettyImages

En Suisse, seul un artiste sur cinq peut vivre de sa pratique. Et la moitié d’entre eux gagne moins de 10 000 francs par an, selon des études récentes. Dans un pays qui alloue à la culture l’un des budgets les plus élevés au monde, cette réalité ne manque pas de frapper. Selon les milieux de la création contemporaine, il existe, pour le domaine des arts visuels, un remède à cette précarité: rémunérer les artistes lorsqu’ils exposent dans les institutions, pour tous les services fournis en sus de la réalisation et de la production d’œuvres – transport, communication, montage et démontage ou comptabilité, entre autres.

Créée il y a trois mois à Genève, la Mobilisation des artistes vient de publier une lettre ouverte en ligne demandant que les entités culturelles bénéficiant de financements publics instaurent l’octroi d’honoraires aux artistes qu’elles présentent, assortis d’un contrat. «Nous visons à rassembler les personnes de la scène des arts visuels genevois, explique Julie Marmet au nom du groupement. Élaboré collectivement, ce texte peut être signé par tous et servir d’outil à ceux qui sont confrontés à la précarité.» La missive a également été envoyée aux autorités du Canton, de la Ville et des communes de Carouge, Lancy, Meyrin et Vernier.

Le collectif attend désormais des réponses. Dans l’intervalle, il se réunit tous les mois et s’apprête à fonder une association de délégués pour faciliter les discussions avec l’administration et les élus. Une rencontre informelle a déjà eu lieu avec le service culturel de la Ville de Genève et le FMAC (Fonds municipal d’art contemporain). La question du salaire des artistes a émergé en 2008 à New York avec le mouvement WAGE (Working artists and the greater economy). Elle fait débat dans de nombreux pays européens. Les réflexions s’avèrent fertiles à Genève depuis une table ronde organisée sur le sujet en septembre dernier.

mobilisationdesartistes.tumblr.com

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.