Passer au contenu principal

Antonio Méndez, un chef pétillant à Evian

Le talent espagnol est invité aux Rencontres musicales pour un concert attendu. Interview.

Le jeune chef d’orchestre Antonio Méndez.
Le jeune chef d’orchestre Antonio Méndez.
MARCO BORGGREVE

A 31 ans, dont huit passés dans son pays d’adoption, l’Allemagne, Antonio Méndez dit avoir gardé tout ou presque de sa latinité, distillée au sein des nombreux orchestres qu’il dirige. Etoile montante dans le firmament classique, l’Espagnol garde pourtant le répertoire germanique au centre de ses préoccupations. C’est donc en toute logique qu’il placera son passage au Rencontres musicales d’Evian sous le signe de Mahler et Wagner. En compagnie du Mahler Chamber Orchestra.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.